En Allemagne, la baisse du chômage et l’islam ont fait plonger les ventes de viande de porc

La baisse du chômage et la croissance de la population musulmane ont un impact négatif de plus en plus sensibles sur les ventes de viande de porc en Allemagne, indiquent des chiffres de l’agence statistique Euromonitor. L’année dernière, les Allemands ont consommé en moyenne 36,2 kilos de porc, ce qui est 1,7 kg de moins que l’année précédente. C’est la cinquième année que l’on constate cette tendance à la baisse et elle ne fera que se poursuivre, dit Tim Koch, qui analyse l’industrie de la viande pour l’Agricultural Market Information Company.

Koch voit deux raisons principales:

– Comme de plus en plus de gens travaillent, ils peuvent acheter de la viande plus chère et en manger plus souvent à la cantine de l’entreprise, où l’on sert du poulet et du bœuf plutôt que du cochon. Lorsque les cantines servent du porc, elles le proposent souvent avec un second type de viande pour les musulmans de l’entreprise.- L’Allemagne compte maintenant quatre millions de musulmans, un nombre qui a augmenté depuis la crise des réfugiés.Mais l’afflux des réfugiés n’est pas le seul facteur de réduction de la consommation de viande de porc. Les rapports sur la grippe porcine, la cruauté envers les animaux dans les élevages porcins et les mises en garde au sujet de l’impact des aliments fabriqués à base de porc sur la santé, ont aussi eu une grande influence sur les ventes de viande de cochon.

1500 types de saucisses

La consommation de porc a donc chuté de 10 % depuis 2010, mais cette viande reste extrêmement populaire en Allemagne. Dans les différentes régions du pays, on recense plus de 1500 sortes de saucisses différentes, dont la majorité est fabriquée à base de porc.

Show More

Express devient Business AM

Close
Close