Economie

Allemagne : 400.000 réfugiés sont au travail, soit 4 sur 10

L’intégration des réfugiés syriens en Allemagne est plus rapide et meilleure que prévu. Les nouvelles statistiques de l’Institut allemand des études de marché et de recherche (IAB) montrent qu’environ 400.000 réfugiés ont un emploi.

Selon Herbert Brücker, chercheur à l’IAB, ce chiffre dépasse de loin les attentes. Brücker a comparé les chiffres de la vague de réfugiés syriens à ceux de l’intégration des réfugiés à la suite des guerres dans les Balkans dans les années 1990.

Selon le chercheur, l’IAB est plutôt satisfait des chiffres. Les conditions d’accueil des réfugiés en 2015 étaient « particulièrement difficiles », en partie parce que l’allemand est plus difficile à apprendre pour les personnes d’origine arabe.

L’Allemagne a un an d’avance sur le calendrier d’intégration des réfugiés

Les chiffres montrent que plus de 36% des réfugiés âgés de 15 à 64 ans sont sur le marché du travail ou ont un emploi, ce qui équivaut à 380.000 à 400.000 personnes. Brücker s’attend à ce que 40% des réfugiés soient employés d’ici à l’automne. Si cette prévision se réalisait, l’Allemagne serait en avance d’un an en termes d’intégration par rapport aux précédentes vagues de réfugiés dans le pays.

Brücker a formulé plusieurs commentaires au siujet de ces chiffres. Par exemple, la majorité des réfugiés occupent des emplois temporaires avec des salaires relativement bas. « En outre, il y a une forte proportion de réfugiés dans les secteurs de la gastronomie, de la sécurité, du nettoyage, de la construction et des soins », a déclaré Brücker.

Environ 50% des réfugiés ayant un emploi travaillent en tant que travailleurs qualifiés. « C’est un chiffre étonnamment élevé si l’on considère que seul un réfugié sur cinq a obtenu un diplôme professionnel ou un diplôme universitaire avant de quitter son pays », a-t-il déclaré.

« L’Allemagne a réussi le test »

Au plus fort de la crise des réfugiés, l’Allemagne a accueilli plus d’un million de migrants en 2015. Cette politique de la main tendue a suscité de vives critiques dans le pays, mais la chancelière Angela Merkel a systématiquement défendu ses choix, invoquant une nécessité humanitaire.

D’après les experts de l’institution allemande Stiftungen für Integration und Migration (SVR), le gouvernement allemand a bien géré la crise des réfugiés il y a quatre ans. Leur rapport montre qu’environ un tiers des réfugiés arrivés en Allemagne en 2015 ont déjà trouvé du travail, ce que les auteurs saluent comme « un succès remarquable ».

Ils soulignent également le bon équilibre des mesures prises, tant pour contrôler la migration, que pour intégrer les réfugiés accueillis en Allemagne. « La crise d’il y a quatre ans peut être comparée à un test de résistance. On peut en conclure que l’Allemagne a réussi ce test », avait déclaré Hans Vorländer, politologue à la Technische Universität Dresden. « L’Allemagne semble également mieux préparée à une nouvelle crise. »

Tags
Show More

Express devient Business AM

Close
Close