AfD : « Les Juifs n’ont rien à craindre de nous »

« Il n’y a rien dans notre parti ou notre programme qui puisse inquiéter les juifs qui vivent en Allemagne ». C’est ce que Alexander Gauland, l’un des dirigeants du parti d’extrême droite allemand Alternative für Deutschland (AfD), a déclaré lors d’une interview avec les médias. Gauland a dit qu’il n’avait pas rencontré de dirigeants juifs, mais qu’il était prêt à le faire « à tout moment ».

« Il n’y a rien dans notre parti ou notre programme qui puisse inquiéter les juifs qui vivent en Allemagne ». C’est ce que Alexander Gauland, l’un des dirigeants du parti d’extrême droite allemand Alternative für Deutschland (AfD), a déclaré lors d’une interview avec les médias. Gauland a dit qu’il n’avait pas rencontré de dirigeants juifs, mais qu’il était prêt à le faire « à tout moment ».

Les juifs n’auraient donc rien à craindre de l’AfD, selon Gauland, alors que ce parti a recueilli dimanche 13 % des voix. En conséquence, pour la première fois depuis 1949, un parti d’extrême droite fera bientôt son entrée au Bundestag.Gauland voudrait dissiper l’agitation que l’on constate dans la population juive d’Allemagne. Mais il n’a pas voulu souscrire à la déclaration d’Angela Merkel selon laquelle : « La sécurité d’Israël est la raison d’être de l’Allemagne » :

« Cela voudrait dire que nous devrions envoyer des troupes au Moyen-Orient pour défendre Israël, et c’est une question difficile ».

Les mouvements juifs sont bien plus qu’ « inquiets »

Les principales organisations juives du pays ont été alarmées par le succès de l’AfD dès l’annonce des premiers sondages de sortie des urnes. Josef Schuster, le président du Conseil Central des Juifs d’Allemagne (Zentralrat der Juden in Deutschland) a déclaré qu’il espérait « que d’autres partis montreraient le vrai visage de l’AfD et exposeraient leurs promesses populistes sans valeur ».

Frauke Petry

Dans la journée, une controverse a déjà éclaté au sein du parti. La coprésidente Frauke Petry a dit qu’elle ne ferait pas partie du groupe AfD au Parlement. Elle a fait son annonce lors d’une conférence de presse avec ses collègues de parti Alice Weidel et Alexander Gauland. Un conflit interne divise depuis longtemps Petry et ces 2 autres cadres dirigeants du parti. Petry les a déjà accusés d’avoir voulu l’écarter.

L’ascension de l’AfD est tout simplement spectaculaire

L’émergence de l’AfD, autrefois un parti anti euro mené par les intellectuels allemands, mais repris par des populistes lors de la crise des migrants, est tout à fait spectaculaire.En 4 ans, le parti a réussi à se faire une place dans 13 des 16 Länder allemands. Maintenant, il peut entrer au Bundestag comme le premier parti d’extrême droite, où il occupera plus de 90 sièges, ce qui fait aussi de lui le second groupe au Parlement. l’AfD a réussi à récupérer plus d’un million de voix de la CDU/CSU de Merkel.Toutefois, la probabilité qu’a l’AfD participe au gouvernement est nulle. Tous les autres partis ont déjà mis en place un cordon sanitaire.

Show More
Close
Close