Economie

AeroMexico offre une remise pour ses clients américains dont l’ADN montre des origines mexicaines

Alors que la crise entre les Etats-Unis et le Mexique au sujet de la barrière en acier anti-migrants continue à prendre de l’ampleur, la compagnie aérienne AeroMexico a décidé d’offrir aux voyageurs américains une « réduction ADN » pour rendre visite à leur voisin le plus proche. Une annonce détaillant les avantages de cette offre est devenue virale sur les médias sociaux.

La publicité de AeroMexico largement partagée sur Internet s’attaque aux préjugés que beaucoup d’Américains ont envers le Mexique, leur voisin du sud.

Dans cette séquence vidéo de deux minutes, AeroMexico interroge une série d’Américains sur la probabilité qu’ils voyagent au Mexique. La plupart répond par la négative. Un homme affirme aimer la Tequila et les burritos, mais répond « non » lorsque lui demande s’il apprécie le Mexique.

Test ADN

Après avoir effectué un test ADN des participants, la compagnie les informe des résultats. Selon cette campagne, plus les répondants ont un pourcentage de gènes mexicains élevé, plus ils obtiennent un rabais.

Au vu des résultats du test, les citoyens américains font part de leur surprise. Une femme dont l’ADN mexicain est de 14,4% obtient une réduction du même pourcentage. Un vieil homme s’énerve lorsqu’il apprend qu’il est mexicain à 22%. Au fur et à mesure de la séquence, les participants sont plus conciliants lorsqu’on leur explique que leur pourcentage de gènes mexicains leur permet de bénéficier d’un rabais du même pourcentage sur un billet d’avion pour le Mexique.

La plus grande compagnie aérienne du Mexique n’a pas précisé si cette annonce était authentique et si l’offre était valable pour tous les Américains.

Selon le département américain de la Sécurité intérieure, les Etats-Unis ont connu 200 ans d’immigration en provenance du Mexique.

Cette campagne de marketing qui a débuté au moins de juin dernier intervient alors que le président américain Donald Trump demande de plus en plus de fonds pour que ce mur soit érigé à la frontière américano-mexicaine. Trump a prévenu que le gouvernement fédéral américain continuerait à faire l’objet d’un arrêt partiel (le « shutdown » dure depuis deux mois) jusqu’au moment où il recevrait 5,7 milliards de dollars (5 milliards d’euros) pour la construction du mur.

Au cours de sa campagne électorale de 2016, Trump s’est référé aux Mexicains de manière dépréciative à plusieurs reprises, affirmant que ceux qui arrivaient aux États-Unis étaient des trafiquants de drogue, des criminels et des violeurs.

La campagne d’Aeromexico a suscité de nombreux éloges sur les médias sociaux.

Tags
Show More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Close