Economie

400.000 esclaves modernes vivent aux États-Unis

Dans le monde, environ40,3 millions de personnes vivaient encore en situation d’esclavagemoderne en 2016,, indique « The GlobalSlavery Index 2018 » (GSI), établi par la Walk Free Foundation, uneorganisation mondiale luttant contre l’esclavage moderne.   

Selon le rapport, laplupart des victimes d’esclavage moderne vivent en Asie et dans lePacifique. La Corée du Nord détient le triste privilèged’être le pays où l’on recense le plus d’esclaves modernesavec pas moins de 2,6 millions dans leroyaume ermite en 2016. Cela signifie qu’un Nord-Coréen sur dix viten esclavage, soit par le travail forcé, ou dans le cadre d’unmariage. 

Cependant, dans lessociétés occidentales, l’esclavage n’est pas encore totalementéradiqué. Ainsi, aux Etats-Unis, plus de 400.000 personnes sontencore confrontées à une forme quelconque d’esclavage moderne,indique le rapport.

En Corée du Nord,un citoyen sur dix vit en esclavage, soit par le travailforcé, ou dans le cadre d’un mariage. Les autres zones de forteconcentration de l’esclavage comprenaient l’Afrique centrale, l’Asiecentrale et certaines parties de l’Europe.

Attitude tolérante

« Les Etats-Unis sontl’un des pays les plus avancés du monde et pourtant plus de 400.000esclaves modernes travaillaient dans des conditions de travail forcé en2016. Il s’agit d’une statistiquevraiment stupéfiante qui démontre à quelpoint ce problème est important à l’échelle mondiale. Cela ne peutêtre possible que grâce à une attitude tolérante enversl’exploitation », a déclaré Andrew Forrest, fondateur de laFondation Walk Free. Selon Forrest , lesÉtats-Unis exacerbent le problème mondial en important des produitssusceptibles d’avoir été fabriqués en recourant au travail forcé.

La Fondation Walk Freeindique que le pays fait tout de même des efforts considérables pour réduire leproblème. Seuls les Pays-Bas auraient une meilleure politiqueselon l’organisation.

Dans le rapport, uncertain nombre de recommandations sont faites aux États-Unis pourlutter contre l’esclavage de manière plus efficace. WalkFree propose une législation qui rendrait les mariages forcésillégaux avant 18 ans ainsi que la créationd’une base de données nationales en ce qui concerne les cas detraite et de travail forcé. Les Etats-Unis doivent égalementassurer la transparence de la chaîne d’approvisionnement et investirdans plus de formation pour les responsables de l’application de laloi et les autres fonctionnaires, indique le rapport.

Femmes

« Les gouvernements,les entreprises et les consommateurs doivent prendre conscience dufait qu’ils doivent changer de comportement s’ils veulents’attaquer à ce problème odieux, à la fois dans leur proprepays et dans le reste du monde », a déclaré M. Forrest.

Le rapport montre qu’il ya deux ans, les États-Unis ont importé 144 milliards de dollars (123 milliards d’euros) deproduits qui pourraient être issus du travail forcé. Enoutre, les femmes constituaient 71%de toutes les victimes de l’esclavage.

Il y a deux ans, 15,4millions de personnes ont été forcées de se marier. Après laCorée du Nord, l’esclavage est le plus fréquent en Érythrée, auBurundi, en République centrafricaine et en Afghanistan.

Cependant, les chercheurspréviennent également que les chiffres réels pourraient être encoreplus élevés. Selon le rapport, il existe entre autres peu destatistiques fiables sur la région arabe.

Show More
Close
Close