EconomieTech

400 km/h : le Japon repousse les limites du transport ferroviaire

Le Japon est en train de repousser les limites du transport ferroviaire, écrit explique Reed Stevenson du site Traveller. Le pays va commencer à réaliser des tests avec l’Alfa-X, un nouveau train à grande vitesse de type « shinkansen ». L’Alfa-X serait capable d’atteindre une vitesse de 400 km/h. Sa mise en service est prévue pour 2030.

La société ferroviaire East Japan Railway Company (JR East) prévoit d’exploiter l’Alfa-X à une vitesse de 360 km/h, soit 10 km/h de plus que le Fuxing Hao qui relie Pékin et Shanghai et dont la vitesse de pointe est la même.

Conception spéciale

Pour faire face à la résistance massive du vent lors de l’entrée dans les tunnels, la première voiture de l’Alfa-X possédera un nez effilé de 22 mètres. Le premier wagon ne disposera que de trois fenêtres et comptera peu d’espace pour les passagers. Ce nouveau train de balles sera en outre équipé de freins à air comprimé sur le toit. Par ailleurs, des plaques magnétiques situées près des rails lui permettront également de ralentir.

Le train disposera d’amortisseurs et de suspensions pneumatiques spéciales lui permettant de rester stable dans les virages et de maintenir son équilibre. Ce train à grande vitesse composé de 10 voitures sera dans un premier temps testé pendant la nuit entre les villes d’Aomori et de Sendai sur une période trois ans.

Efficacité

Les trains à grande vitesse japonais ont fait leurs débuts la même année que les Jeux olympiques de Tokyo en 1964. « Ils sont devenus un symbole de la priorité accordée par le Japon à l’efficacité et la fiabilité », explique Reed Stevenson. Les shinkansens sont rarement en retard, même s’ils quittent la gare de Tokyo à seulement quelques minutes d’intervalle à destination d’Osaka, Kyoto et d’autres villes de l’archipel. Ils sont par conséquent devenus une alternative viable au transport aérien.

L’Alfa-X fait partie intégrante d’un plan visant à offrir des services plus rapides à Sapporo, la plus grande ville d’Hokkaido, l’île la plus septentrionale du Japon.

« Le développement du shinkansen de nouvelle génération repose sur les concepts clés de performance supérieure, de confort élevé, d’environnement d’exploitation supérieur et de maintenance innovante », a déclaré dans un communiqué JR East.

Bien que l’Alfa-X détient actuellement le titre de train le plus rapide au monde, il sera peut-être déjà détrôné au moment de sa mise en service. En effet, une nouvelle ligne maglev est en construction entre Tokyo et Nagoya et les opérations débuteront en 2027. Le train à lévitation magnétique voyagera à une vitesse maximale de 505 km/h. Par conséquent, un voyage entre Tokyo et Nagoya durera quarante minutes, contre 110 minutes actuellement.

Tags
Show More
Close
Close