EconomiePolitique

4 Nord-Coréens sur 10 souffrent de malnutrition

La communauté internationale doit aider à lutter contre la famine en Corée du Nord. La vie des enfants nord-coréens doit passer avant la politique internationale et les sanctions imposées au pays, a déclaré David Beasley, responsable du Programme alimentaire mondial (PAM) des Nations Unies.

Beasley, un ancien gouverneur républicain de Caroline du Sud, est l’un des politiciens ayant soutenu la candidature de Donald Trump lors des récentes élections présidentielles aux Etats-Unis.

Déficit de production alimentaire

La Corée du Nord fait face à un déficit de production alimentaire de 1,4 millions de tonnes cette année, explique le journal britannique The Guardian. Cette situation est due aux inondations et aux vagues de chaleur de l’année dernière. Les pénuries concernent entre autres le blé, le riz, les pommes de terre et le soja.

11 millions de personnes, soit 40% de la population nord-coréenne, souffrent déjà de malnutrition. En outre, un enfant sur cinq souffrent d’un retard de croissance dû à la malnutrition chronique. Selon Beasley, le problème est particulièrement grave. « Les enfants nord-coréens seront durement touchés si nous ne faisons rien d’ici le début de la nouvelle saison sèche en juin. »

« La Russie a déjà réagi et a envoyé 50.000 tonnes de blé. La Chine prend également des mesures. Les donateurs occidentaux espèrent toujours qu’une solution à l’impasse pourra être trouvée rapidement. Selon Beasley, l’aide à la population nord-coréenne est souvent considérée comme soutien au régime. « Cependant, nous ne pouvons pas permettre que des enfants innocents souffrent à cause de la politique », précise-t-il.

En février, le deuxième sommet à Hanoï entre Donald Trump et le dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un s’est soldé par un échec. Mike Pompeo, secrétaire d’État américain, a déclaré qu’il espérait que les deux hommes se retrouveraient les mois suivants. Trump a déclaré qu’il n’y avait aucune garantie à cela.

Un million de morts

Selon Beasley, le résultat des négociations a été décevant pour de nombreuses parties. « Je pense que si vous aviez eu une avancée décisive, vous auriez vu des donateurs occidentaux, les donateurs traditionnels du PAM, accorder une plus grande attention à la manière dont nous pouvons répondre à certaines des préoccupations humanitaires en Corée du Nord », a-t-il déclaré

« La Corée du Nord a été durement touchée par la sécheresse », souligne Beasley. « Nous allons aider les enfants et les familles innocents à traverser cette période difficile en espérant qu’une solution politique suivra bientôt. »

Selon Beasley, le régime nord-coréen a fourni aux experts du Programme alimentaire mondial toutes les conditions de coopération pour une analyse efficace des problèmes. Les autorités nord-coréennes ont selon lui répondu à toutes les demandes des enquêteurs. « J’ai eu des conversations très franches à ce sujet avec les dirigeants de Corée du Nord », a déclaré Beasley.

Les propos de Beasley ne permettent pas de savoir si Donald Trump s’est engagé à ce sujet. « Nous sensibilisons nos donateurs à la situation. J’ai également fait savoir à nos donateurs où nous en étions dans le processus d’évaluation. »

La Corée du Nord a du mal à nourrir sa population depuis plus de deux décennies. Durant les années 90, la famine a provoqué la mort d’un million de personnes, soit environ 5% de la population nord-coréenne de l’époque.

Tags
Show More
Close
Close