Economie

30.000 postes vacants chez Amazon aux Etats-Unis

Amazon compte actuellement 30.000 vacants aux États-Unis, a récemment annoncé la société. Il s’agit de la vague de recrutement la plus importante de l’entreprise. Une large gamme de profils sont recherchés. Amazon espère pouvoir combler ces postes dès le début de l’année prochaine.

Les postes à pourvoir sont des emplois à temps plein et à mi-temps. Ces offres n’incluent pas de postes saisonniers tels que les magasiniers et chauffeurs qu’emploie habituellement Amazon pour faire face à la hausse des commandes de Noël.

Marché du travail serré

« Amazon se développe dans de nombreuses directions parmi l’un des marchés les plus serré de tous les temps », explique Karen Weise, spécialiste en technologie du journal américain New York Times.

L’automne dernier, Amazon avait déjà annoncé que la société augmenterait le salaire minimum dans ses entrepôts à 15 dollars de l’heure. Plus tôt cet été, l’entreprise a également annoncé un investissement de 700 millions de dollars pour former environ un tiers de son personnel américain à des tâches exigeant des compétences avancées. Amazon pourrait ainsi éviter de rechercher massivement ces domaines d’expertise sur le marché du travail.

En août, le taux de chômage des Etats-Unis était de 3,7%, un taux proche de son plus bas niveau en 50 ans. Amazon comptait 653.000 employés permanents dans le monde à la fin du mois de juin. Un peu moins de la moitié d’entre eux se trouvent aux États-Unis. Plus de la moitié des emplois concernent la technologie. Environ un quart sont destinés à des tâches d’entrepôt, a indiqué la société.

Cloud

Par ailleurs, Amazon entre dans un cycle de réinvestissement car elle cherche à se développer dans des domaines stratégiques. La société connaît une croissance du personnel dans les services cloud et dans le domaine de la logistique et des transports.

La société a annoncé qu’elle organiserait des journées de recrutement dans 17 villes des Etats-Unis. Amazon recherche des candidats à Seattle, où se trouve son siège. À Dallas et à Chicago, la société chercherait principalement des ingénieurs cloud et des candidats pour des postes de support à l’entreprise. Des postes sont également disponibles à Nashville, avant-poste imortant pour son vaste réseau d’opérations logistiques. À Boston, les nouveaux postes seraient en grande partie liés à Alexa, l’assistant vocal d’Amazon.

Tags
Show More
Close
Close