28,6% des citadins belges menacés de pauvreté

Selon Eurostat, l’Office statistique de l’Union européenne, en 2014, dans l’UE, environ 50 millions de citadins (soit 24,4% de la population vivant en ville) étaient menacés de pauvreté ou d’exclusion sociale. En Belgique, le risque de pauvreté ou d’exclusion sociale concernait 28,6% des citadins.

Selon Eurostat, l’Office statistique de l’Union européenne, en 2014, dans l’UE, environ 50 millions de citadins (soit 24,4% de la population vivant en ville) étaient menacés de pauvreté ou d’exclusion sociale. En Belgique, le risque de pauvreté ou d’exclusion sociale concernait 28,6% des citadins.

Parmi les autres Etats membres, les proportions les plus élevées de citadins en risque de pauvreté ou d’exclusion sociale ont été observées en Grèce (34,1%), en Bulgarie (30,0%), en Autriche (28,3%), en Roumanie (28,3%) ainsi qu’en Italie (27,8%). Les proportions les plus faibles ont par contre été observées en République tchèque (13,9%), en Slovaquie (15,0%), au Luxembourg (16,1%) et en Finlande (16,6%).

Le taux d’emploi généralement plus élevé en ville qu’en zones rurales

En moyenne dans l’UE, 70,0% des citadins âgés de 20 à 64 ans avaient un emploi en 2015, les taux d’emploi s’échelonnant de 79,8% en Suède à 53,0% en Grèce. Dans la plupart des États membres, Ies villes affichaient des taux d’emploi plus élevés que les zones rurales. C’était particulièrement le cas en Bulgarie (avec une différence de 16,7 points de pourcentage) et en Lituanie (10,5 pp).

À l’inverse, dans onze États membres, le taux d’emploi était plus faible en ville qu’en zones rurales, notamment en Belgique (9,1 pp), en Autriche (8,7 pp), en Allemagne (6,0 pp), en Grèce et en France (5,6 pp chacune), aux Pays-Bas (5,5 pp) et au Royaume-Uni (4,2 pp), conclut Eurostat.

Show More
Close
Close