1971… 30 scientifiques lancent l’alerte concernant le climat

La publication par WikiLeaks de la correspondance diplomatique des USA entre 1966 et 2010 a permis au journal local breton, le Télégramme, de dresser un historique des avertissements concernant le changement climatique.

  • En 1971 à Stockholm, une trentaine de scientifiques provenant de 14 pays avaient déjà fait part de leurs inquiétudes concernant le réchauffement climatique d’origine humaine.
  • En 1974, le secrétaire d’Etat Henry Kissinger est chargé du problème lors d’une session de l’assemblée générale des Nations Unies.
  • En 1976, les météorologues Nord-Américains et Russes s’unissent dans leurs recherches.
  • En 1978, le terme « effet de serre » voit le jour dans un télégramme alarmiste du représentant nord-américain aux Nations Unies qui révèle l’impact négatif des énergies fossiles et conseille le passage aux énergies renouvelables et solaires.
  • Dans les années 1970, les USA utilisent le climat comme une arme, manipulant pluies et ouragans pour déstabiliser l’ennemi – comme au Vietnam, où les moussons ont été artificiellement prolongées. Un accord (ENMOD) entre les USA et l’URSS vient définitivement mettre fin à ces jeux dangereux en 1978.
  • En 1979, le monde est enfin prévenu du réchauffement, lors d’une conférence sur le climat à laquelle participent 138 états. Le « rapport Charney » ordonné par Carter prévient Washington de l’inéluctabilité des changements dus aux taux de CO2.

Mais rien n’est visible à l’époque et ces menaces ne sont pas prises au sérieux. Elles impliquent de trop grands changements économiques. Concernant les émissions de CO2, il y a eu un « certain » progrès, puisque, selon le Global Carbon Project, elles ont plus que doublé, passant de 15,4 milliards de tonnes par an en 1971 à 36,1 milliards de tonnes en 2013.Aujourd’hui, le monde fait lentement marche arrière… un peu tard.

Show More
Close
Close