Une pancarte de carton accroché à une grille par les manifestants français « Gilets jaunes » avec le message :

© EPA

Politique

"Les élections européennes vont devenir un referendum contre Macron"

Si aucune solution n'est trouvée en France pour calmer les manifestations de rue persistantes des "gilets jaunes", les élections européennes en France risquent de devenir un référendum contre Macron.

"Un Macron affaibli est un danger pour toute l'Europe, car il apporte de l'eau au moulin des extrémistes et des populistes du continent. A l'approche des élections européennes, les Le Pen, Orbáns et Salvini attendent dans les coulisses. Si nous ne trouvons pas de solutions, les élections européennes en France risquent de devenir un référendum contre Macron". C'est ce qu'écrit la chroniqueuse Natalie Nougayrède dans un article d'opinion du journal britannique The Guardian.

Macron, l'ennemi juré de Salvini et d'Orbán, est sur la défensive.

"Il n'y a pas si longtemps, Macron se positionnait fièrement comme l'ennemi juré de Matteo Salvini et de Viktor Orbán, deux dirigeants dont la marque politique est de cibler les migrants, les opposants politiques et l'État de droit. Macron est maintenant affaibli, sur la défensive et de plus en plus isolé.

L'annonce mardi de la suspension de la taxe sur le carburant pendant six mois est, selon la chroniqueuse, too little, too late (trop faible, et trop tard)...

Une lutte de classe plutôt qu'une lutte économique

Surtout parce que la lutte des «Gilets jaunes» est plus une lutte de classe qu'une lutte économique : jeunes contre grands, chômeurs contre travailleurs, ruraux contre citadins et peu instruits contre très éduqués. De telles tensions existent partout, mais en France, elles ont une dimension existentielle en raison du lien historique qui existe entre le principe d'égalité avec la République. Beaucoup de Français pensent que la réalité ne correspond pas à ce à quoi ils pensent avoir droit. (Christophe Chalençon, un des porte-parole des gilets jaunes, appelle même au remplacement du gouvernement Macron par général d'armée. "Un vrai commandant, un chef, c'est ce dont nous avons besoin." (Vidéo ci-dessous)

Regardez ce qui s'est passé en Italie

Nougayrède voit des similitudes avec ce qui se passe en Italie. "Il y a quelques années, les tensions en Italie ont conduit à la journée de manifestations vaffanculo (avec comme message sous-jacent un sincère "fuck you" à l'establishment.) Le mouvement populiste Movimento Cinque Stelle (M5S) a tiré parti de ces manifestations.

Mais que s'est-il passé ensuite ? Cette année, l'Italie est sous l'emprise de l'extrême droite. Le même scénario menace si Macron ne reçoit pas d'aide pour restaurer un minimum de confiance. Un projet démocratique européen ou de justice sociale est impossible sans une France démocratique européenne. Le visage de Marianne (symbole national en France) doit être restauré."

Sur le même sujet :