Cover image

© EPA

Economie

Les Cubains auront enfin accès à Internet sur leur téléphone

Pour la première fois, les Cubains seront bientôt en mesure d'accéder à Internet sur leur téléphone portable. Cette annonce a été faite dans le cadre du lancement par le gouvernement du lancement d'un service 3G.  

Mayra Arevich, la présidente de la compagnie publique des télécommunications, a annoncé en début de semaine que le service tant attendu débuterait aujourd'hui.

Internet mobile

Cuba est l'un des derniers pays à s'équiper de l'Internet mobile. L'année dernière, les Cubains ont pu se connecter en ligne via des connexions fixes à domicile, indique The Independent.

Depuis 2013, le pouvoir a décidé d'ouvrir des cybercafés, propriété de l'Etat, ainsi que des bornes Wi-Fi dans les lieux publics depuis trois ans.

Cependant, même si la 3G permettra à de nombreux autres endroits de l'île d'avoir accès à Internet, elle restera hors de portée pour la plupart des citoyens de cette île des Caraïbes, indique le journal.

Service trop cher pour la population cubaine

Les tarifs vont d'un peu plus de 6 euros pour 600 Mo à 27 euros pour 4 Go. Cependant, le salaire mensuel moyen à Cuba oscille entre 16,8 euros et 25,8 euros, fait remarquer le quotidien britannique.

Joaquin Montiel, un résident de La Havane, a fait part de sa satisfaction quant au développement de la 3G mais a déclaré que ce service resterait encore trop cher pour lui.

Les Cubains qui peuvent se permettre de payer pour avoir accès au réseau doivent quitter leur domicile pour se rendre à des endroits où des bornes Wi-Fi ont été installées. Pour cela, ils doivent affronter les insectes et ils sont en outre confrontés à un manque d'intimité.

Connectivité

Depuis que Miguel Diaz-Canel a succédé à Raul Castro à la présidence de l'île en avril dernier, les autorités cubaines cherchent à renforcer la connectivité internet. Le nouveau président a également ouvert un compte Twitter en octobre.

La Corée du Nord, autre pays autoritaire qui contrôle l'accès à Internet, n'autorise les citoyens qu'à disposer d'un intranet national dont les contenus sont contrôlés par le régime.

Les Cubains pourront cependant accéder à Internet et ce, même si le gouvernement bloque l'accès aux sites financés par les Etats-Unis, pages qui diffusent des informations anticommunistes venant de Floride ainsi qu'à d'autres sites qui exhortent au changement politique à Cuba.  

Lire aussi