Un navire de croisière de la compagnie maritime norvégienne Hurtigruten

© Pixabay

Economie

Un navire de croisière génère de l'énergie à partir de poissons morts

La compagnie Hurtigruten, basée à Tromso en Norvège, a annoncé qu’elle allait devenir le premier opérateur de croisière au monde à faire tourner ses bateaux au biogaz liquéfié, une énergie non fossile et renouvelable obtenu à partir de matières organiques comme par exemple des poissons morts.

Le biogaz est déjà utilisé comme carburant dans certains segments du secteur du transport, pour les bus, notamment. En Norvège et Europe du nord, les industries forestières et celles de la pêche génèrent un volume important de déchets organiques, nécessaires pour fabriquer ce carburant.

Le carburant le plus écologique pour la navigation

Hurtigruten prévoit que d'ici 2021, au moins six de ses vaisseaux seront équipés d’un système de propulsion qui fonctionnera avec un mélange de biogaz, de blocs de batterie et de gaz naturel liquéfié.

Le PDG de Hurtigruten, Daniel Skjeldam, a commenté cette transition verte dans une déclaration : « Alors que nos concurrents misent sur le fioul lourd, peu onéreux, mais très polluant, nous ferons littéralement appel à la nature pour propulser nos bateaux. Le biogaz est le carburant le plus écologique pour la navigation, ce qui représente un formidable atout d’un point de vue environnemental. Nous aimerions que d’autres compagnies de croisière suivent notre exemple ».

Avec cette nouvelle annonce, Hurtigruten se positionne comme la plus écolo des compagnies de croisières. Elle avait déjà été la première compagnie de croisière à éliminer les plastiques à usage unique à bord de ses bateaux, et aimerait à terme atteindre l’objectif ‘zéro émissions’ sur tous ses vaisseaux.

Des navires de croisière à propulsion hybride

Hurtigruten est connu pour ses croisières de type expédition en Arctique et Antarctique, ainsi que ses itinéraires plus classiques le long de la côte norvégienne.

Bientôt, la compagnie ajoutera à sa flotte le premier bateau de croisière à propulsion hybride, le Roald Amundsen, construit sur mesure et nommé en l’honneur de l’explorateur norvégien qui fut le premier à atteindre le Pole Sud. Deux autres navires de croisière à propulsion hybride devraient suivre en 2020 et 2021, le Fridtjof Nansen, nommé d’après un autre explorateur polaire norvégien, et un troisième bateau encore non baptisé. 

Sur le même sujet :