Une plage indienne avec ses bateaux de pêche

© iStock/BrettCharlton

Economie

Par air, par route, et par bateau de pêche : Amazon ne recule devant rien pour conquérir l'Inde

Amazon est arrivé sur le marché du e-commerce en Inde il y a seulement 5 ans, et malgré cette entrée tardive sur ce marché concurrentiel, la firme est maintenant bien installée dans le pays. Il faut dire qu'elle ne ménage pas ses efforts pour y parvenir. 

Pour se tailler une part de ce marché colossal (1,33 milliard d'habitants, ce qui en fait le second pays le plus peuplé du monde), la société de Jeff Bezos doit se battre contre le rival local Flipkart… et cette bataille fait rage : en mai de cette année, Walmart a déboursé 16 milliards de dollars pour acquérir 77 % de Flipkart, malgré l’offre d’achat d’Amazon. L’enjeu est de taille, car le marché indien de l’e-commerce se développe très vite et devrait atteindre 150 milliards de dollars en 2022.

Un potentiel colossal

Selon eMarketer, le commerce électronique en Inde représente environ 3 % des ventes au détail, contre 10 % aux Etats-Unis, par exemple. Pour Amazon, ce pays  constitue déjà la plus grosse base de clients en dehors des États-Unis. Amazon comptait déjà 100 millions d’utilisateurs en Inde à la fin du premier trimestre de cette année, contre 391 millions pour Flipkart. Le nombre de nouveaux clients potentiels restant à convaincre demeure colossal, et selon Morgan Stanley, le marché du e-commerce en Inde devrait peser 200 milliards de dollars (environ 164 milliards d'euros) d'ici 10 ans, en partie grâce aux applications mobiles qui facilitent les achats.

Kishore Thota, le directeur du marketing et de l’expérience client pour Amazon Inde, explique que tout sera mis en oeuvre pour conquérir ce marché : « Nous faisons beaucoup de recherche en Inde pour comprendre quelles sont les barrières. Il y a des barrières de langue, des barrières de confiance, des barrières de compréhension. La distribution géographique est une barrière ». Pour résoudre les difficultés logistiques de transport qui se posent en Inde, Amazon a mis sur pied une équipe dont la seule mission est d’étendre la portée de la firme dans tout le pays. 

La poste indienne, les petites épiceries et les bateaux de pêche

Pour cela, Amazon continue de développer les partenariats et d’agrandir sa capacité de stockage. En 2013, la compagnie s’est associée avec le service postal indien pour les livraisons. En 2015, elle a lancé l’initiative « I have space » qui permet aux petites épiceries de stocker des colis Amazon et de les livrer aux clients habitant dans un rayon de quelques kilomètres, contre rémunération. 

Le magazine Quartz décrit également comment la firme a conclu des accords avec des pêcheurs locaux pour qu'ils transportent les colis à leurs clients résidant dans les îles de la Mer d'Andaman sur leurs petits bateaux de pêche traditionnels. 

"Amazon Easy"

Amazon multiplie également les initiatives pour asseoir sa supériorité, comme par exemple le programme « Amazon Easy » qui fonctionne avec des boutiques partenaires. « Amazon Easy » est un service d’achats assisté pour toucher les personnes qui n’ont pas ou peu d’expérience d’achats en ligne. Avec ce système, les employés des boutiques partenaires aident les acheteurs à naviguer sur le site et à passer commande, et parfois aussi avec la livraison. « Amazon Easy » est déjà disponible dans 14 000 boutiques dans 21 états.

Sur le même sujet :