Le vice-premier ministre italien Luigi Di Maio et le vice-premier ministre italien Matteo Salvini

© EPA

Politique

"La popularité de Matteo Salvini décline"

Dans plusieurs sondages, la popularité de la Lega Nord de Matteo Salvini diminue pour la première fois.

Les sondages d’opinion ne sont utiles que lorsqu’ils sont lus correctement et ne servent pas uniquement à confirmer nos préjugés. Dans ce contexte, certains sondages italiens ne sont pas sans intérêt : dans un échantillon du Huffington Post Italia, comme dans d'autres médias, l'immense popularité de la Lega Nord (qui avait rien de moins que doublé depuis les élections de mars) semble avoir désormais dépassé son point culminant.

La popularité de la Lega chute pour la première fois depuis juin

Le Huffington Post a récemment publié un sondage selon lequel la Lega de Matteo Salvini (à droite sur la photo) obtiendrait 29,8 % des voix, contre 30,7 % auparavant et 31,8 % à son apogée. De son côté, le Movimento Cinque Stelle (M5S) de Luigi De Maio (à gauche sur la photo) séduirait 27,1 % des électeurs, contre 25,9 % auparavant.

Les deux partis se trouvent désormais dans la marge d'erreur traditionnelle de 3 %. (Comme d'autres sondages ont récemment attribué 34 % des voix à la Lega, il reste encore à savoir si cette tendance à la baisse se poursuivra à plus long terme.)

La lune de miel entre la Lega et le M5S est terminée

Les deux partis opposés à l'establishment conservent toujours une large majorité et il n'est donc pas question d'une véritable opposition au sein du gouvernement Conte. C'est d'autant plus frappant que les analystes estiment que la position anti-UE des Italiens sur les exigences budgétaires de la Commission européenne est intenable à court terme et qu'il faudra que quelqu'un cède. Cela devrait se refléter plus tard dans les mêmes sondages.

Selon les dernières projections, l'économie italienne sera à nouveau décevante en 2019 et l'insuffisance des réformes fiscales menées réapparaîtra. Cela se traduira principalement par une augmentation des taux d'intérêt. La banque italienne Unicredit a annoncé à la fin du mois dernier qu'elle avait augmenté le taux d’intérêt de ses emprunts hypothécaires, et ce, malgré la récente contraction de la croissance économique.

Il y a ensuite les querelles incessantes entre les deux partis au gouvernement concernant à peu près tous les sujets. Selon quelques faiseurs d'opinions italiens, ces partis ne sont liés que par leur sentiment anti-européen et antisystème. Une proposition quelque peu discutable, mais une chose semble certaine : la lune de miel entre le M5S et la Lega est terminée.

Sur le même sujet :