Le présentateur virtuel de l'agence de presse chinoise Xinhua

© Screenshot YouTube

Tech

Ce présentateur chinois travaille 24 h par jour et ne réclame jamais d'augmentation

Le premier présentateur de télévision virtuelle a fait ses débuts sur la chaîne d'information chinoise Xinhua.

"Bonjour à tous, je suis une intelligence artificielle anglophone responsable de cette présentation. C'est ma toute première journée à l'Agence de presse Xinhua. Ma voix et mon apparence sont inspirées de celle de Zhang Zhao, un véritable présentateur d'informations de Xinhua." 

Lors de la conférence World Internet dans la ville chinoise de Wuzhen, l'agence de presse Xinhua a présenté son présentateur télévisé virtuel. Il a été développé en collaboration avec le moteur de recherche chinois Sogou. "Nous accueillons officiellement l'intelligence artificielle sans les présentateurs de Xinhua", a déclaré l'organe de presse du Parti communiste chinois, qui emploie 10 000 personnes dans le pays.

La vidéo ci-dessous montre comment les techniciens de Xinhua ont enregistré la stature et le mouvement des lèvres de l'un de leurs présentateurs les plus populaires pour les moduler en temps réel sur le présentateur virtuel et lui faire lire un texte de la même manière.

Les Chinois ont repris la technologie des États-Unis

La technologie semble avoir été développée grâce aux travaux d'un groupe de chercheurs américains, qui avaient réussi à produire des vidéos, dans lesquelles ils faisaient prononcer un discours à Barack Obama, lui faisant dire des choses que l'ex-président américain n'avait jamais dites

L'intelligence artificielle est capable d'analyser le ton de la voix d'une personne afin de l'imiter au mieux. Pour donner au présentateur un aspect réaliste, on a utilisé des images du vrai journaliste sur lesquelles on projette une image des lèvres en mouvement.

"En 2025, personne ne saura plus ce qui est vrai et ce qui et faux sur Internet"

Selon le South China Morning Post, Xinhua cherche à économiser de l’argent, plutôt que montrer ses atouts technologiques. D'après  Xinhua, l'utilisation de l'intelligence artificielle dans la présentation est moins coûteuse et peut être utile pour traiter plus efficacement les "informations de dernière minute", qu'il faut les inclure in extremis. Ces présentateurs d'informations hybrides travaillent également 24 heures par jour, ne partent jamais en vacances et ne réclament pas de meilleures conditions de travail à leur patron.

Dans son guide pessimiste pour 2018, l'agence de presse Bloomberg avait fait une prédiction remarquable pour l'avenir à la fin de l'année dernière : "En 2025, personne ne saura ce qui est vrai et ce qui est faux sur Internet : Facebook, Twitter et Google cesseront d'exister". Lorsque l'on regarde la vidéo de Xinhua, on peut se demander si nous devrons vraiment attendre 2025...

Sur le même sujet :