La photo du lanceur d'alerte américain Edward Snowden est diffusée sur un écran géant

© EPA

Politique

Edward Snowden: "Une entreprise israélienne a aidé les Saoudiens à retrouver Khashoggi"

Le mois dernier, une société israélienne a aidé les dirigeants saoudiens à retrouver le journaliste Jamal Khashoggi et à le tuer. C'est ce que le lanceur d'alerte Edward Snowden a déclaré à un public israélien lors d'une vidéoconférence.

Israël est l’un des leaders mondiaux absolus dans le domaine de la haute technologie. Le Mossad, les services secrets israéliens, a lancé le fonds technologique Libertad en 2015. Cette initiative devrait permettre de développer des technologies d’espionnage innovantes pour les services secrets.

Snowden a fait référence au groupe NSO et a déclaré que cette société était "l'un des leaders mondiaux des logiciels d'espionnage", spécialisée dans les programmes permettant aux gouvernements de surveiller leurs ennemis et leurs adversaires.

NSO a déjà répondu en disant que Snowden ne savait pas de quoi il parlait et ne disposait d'aucune preuve à l'appui de ses affirmations.

Le meurtre de Jamal Khashoggi

Selon Snowden, le logiciel Pegasus du NSO peut transformer le smartphone d'une cible en un dispositif espion. Ce logiciel, selon le lanceur d'alerte, aurait été installé sur le smartphone d'un autre dissident saoudien en contact avec Khashoggi. L’Américain a déclaré avoir obtenu ces informations du groupe de réflexion canadien Citizen Lab, qui s'intéresse à la cybersécurité.

Selon Snowden, les Saoudiens auraient retrouvé la piste de Khashoggi de cette façon, ce qui leur aurait permis de l'attirer au consulat d'Arabie Saoudite à Istanbul, sans laisser de traces.  

Khashoggi est un Saoudien qui a toujours maintenu de bons liens avec la famille royale. Il était également actif en tant que journaliste. Mais comme il s'est montré critique à l'égard du prince héritier Mohammed ben Salmane, il a été contraint de quitter son pays l'année dernière après avoir été menacé à plusieurs reprises. Il a déménagé aux États-Unis et a écrit des articles d'opinion pour le Washington Post. 

Software NSO Group a été en mesure de retracer Khashoggi

Pendant des jours, les Saoudiens ont nié toute implication, mais en raison des pressions internationales, le pays a raconté que Khashoggi avait été assassiné par "des individus du monde du renseignement saoudien". Entre-temps, 18 personnes ont été placées en résidence surveillée à Riyad. Mais peut-être que Khashoggi a bien été assassiné sur ordre du sommet de la monarchie saoudienne.

Le prince héritier saoudien Mohammed Ben Salmane

© Getty Images

Snowden a qualifié le groupe NSO de "pire parmi les pires qui vendent ces outils de vol par effraction  qui sont actuellement couramment utilisés par des agents sans scrupule pour violer les droits des dissidents, des figures d'opposition et des activistes". Il a précisé qu'ils n'étaient certainement pas les seuls.

La NSO affirme qu'elle ne vend ses systèmes qu'aux gouvernements désireux de lutter contre le crime et le terrorisme.

Qui est Edward Snowden?

Edward Snowden  est un ancien employé de la CIA et administrateur système de la société Booz Allen Hamilton, qui travaillait pour le service de surveillance américain NSA. En juin 2013, il a transmis à un certain nombre de journalistes un grand nombre de documents secrets sur les activités d'espionnage de la NSA et du service de renseignement britannique GCHQ.

Après le déclenchement de «l'affaire Snowden», il s'est enfui à Hong Kong pour finalement obtenir l'asile en Russie, où il réside encore à une adresse demeurée secrète.

C'était la première fois que Snowden s'adressait directement à un public israélien. L'événement a été organisé par une entreprise de relations publiques locale.

Edward Snowden est-il un combattant de la liberté ou un criminel ?

Ram Ben-Barak, ancien vice-directeur de l'agence d'espionnage israélienne Mossad, a également été en mesure de répondre et a qualifié Snowden de "traître envers les États-Unis, qui doit être poursuivi en justice". Il a décrit Snowden comme "un jeune homme très talentueux qui estimait sans doute qu'on ne s'intéressait pas assez à lui, et qui a décidé de passer à l'action pour attirer l'attention". 

"Tous ces beaux discours sur la liberté d'expression", a déclaré Ben-Barak, "mais le système existe pour vous protéger, pour nous protéger".

Lorsque le modérateur a présenté deux descriptions de Snowden au public, les deux tiers des participants l'ont qualifié de "combattant de la liberté", tandis que les autres l'ont qualifié de "criminel".

Un écran géant diffuse une intervention de la fiancée du journaliste saudien Jamal Khashoggi

© Getty Images

Sur le même sujet :