Des toilettes en Afrique

© iStock/Roll6

Tech

Après la fusion nucléaire, Bill Gates veut révolutionner… les toilettes

Le philanthrope milliardaire et cofondateur de Microsoft, Bill Gates, souhaite être l'initiateur d'une révolution des toilettes ayant pour objectif l'amélioration de l’assainissement des populations les pauvres.  

Bill Gates a inauguré une conférence de trois jours à Pékin, intitulée "Reinvented Toilet Expo" afin de présenter de nouveaux types de toilettes qui décomposent les déchets humains.

Santé humaine

"Eliminer tous ces déchets humains est la clé pour la santé humaine", a déclaré le milliardaire. "A l'ouest, tout est limpide et nous prenons cela pour acquis", a-t-il ajouté.

Les nouvelles technologies d'assainissement pourrait sauver la vie de centaines de milliers d'enfants.

Alors qu'il est déjà actif dans des projets de fusion nucléaire en vue de trouver rien de moins qu'un substitut au soleil, Bill Gates lance maintenant la révolution des toilettes, écrit The Times.

"Nous sommes aujourd'hui à l'aube d'une révolution de l'assainissement", a expliqué Bill Gates, en promettant de dévoiler les avancées les plus significatives réalisées dans ce domaine depuis près de 200 ans.

Pour illustrer ses propos, Bill Gates a montré aux participants de la conférence différents types de toilettes qui ne nécessitent pas de raccordement à un réseau d’égout. Par conséquent, ces installations peuvent être employées dans les zones les plus pauvres du monde qui ne possèdent pas de système d'égout.

Nouveaux modèles

Parmi les nouveaux modèles de toilettes, Bill Gates a dévoilé une invention du California Institute of Technology. Ce dispositif a recours à un réacteur électrochimique capable de transformer les déchets humains en engrais et en hydrogène, ceux-ci pouvant ensuite être stockés en tant qu'énergie.

Tous les modèles décomposent les déchets et permettent la destruction des germes afin d'en extraire de l'eau propre, des solides inoffensifs ou des gaz qui peuvent être éliminés ou utilisés en toute sécurité. Bill Gates souhaite que ces nouveaux types de toilettes soient installés au sein des écoles, des immeubles, dans les sanitaires publics et éventuellement dans les logements privés.

De nos jours, près de 500.000 enfants meurent chaque année dans le monde des suites de maladies telles que la diarrhée, le choléra et la typhoïde, pathologies causées par des agents pathogènes que l'on retrouve dans les matières fécales qui n'ont pas été éliminées.

A titre d'exemple, Bill Gates avait apporté avec lui un bocal rempli d'excréments contenant jusqu'à 200.000 milliards de cellules de rotavirus, 20 milliards de bactéries Shigella et 100.000 œufs de verts parasites.

Lors de visites dans des pays en voie de développement, le milliardaire a affirmé avoir pu observer des enfants couverts d'excréments jouer dans la rue et des ouvriers procédant au nettoyage des installations d'assainissement rien qu'avec leurs mains. Par ailleurs, dans ces pays, l'eau potable était souvent contaminée par des excréments, a-t-il expliqué.

Le coût des problèmes et du manque d'assainissement s'élèvent dans ces pays à plus de 220 milliards de dollars en frais médicaux, en productivité réduite et en salaires perdus, a-t-il encore expliqué.

Durant les sept dernières années, la Fondation Bill & Melinda Gates a injecté 200 millions de dollars pour des recherches en assainissement. Lors de la conférence de Pékin, Bill Gates a déclaré que 200 millions de dollars supplémentaires seraient consacrés à cet effet. Selon lui, les nouvelles toilettes pourraient rapporter 6 milliards de dollars par an dans le monde d'ici 2030.  

Lire aussi