Le CEO d'Apple, Tim Cook

© Screenshot YouTube

Politique

Tim Cook: "Nos propres données sont utilisées comme des armes contre nous avec une efficacité militaire"

Le patron d'Apple, Tim Cook, a averti le Parlement européen mercredi que le Big Data menaçait d'être utilisé contre des civils.

En 2011, Eric Schmidt, l'ancien CEO de Google, avait employé pour la première fois le terme "gang of  Four" ('la bande des quatre'). Ce  dernier est ensuite devenu Big Four Tech", plus connu aujourd'hui sous le nom de GAFA, l'acronyme de Google - Apple - Facebook et Amazon.

L'adoration aveugle a fait place à un scepticisme croissant

Mais depuis 7 ans, l'adoration aveugle de tout ce que ces entreprises ont accompli fait progressivement place à un scepticisme croissant parmi le grand public. Cette méfiance est rarement suivie d'actions en conséquence. Combien de personnes connaissez-vous qui ont annulé leur compte Facebook ? Pourtant, une chose est vraie : la suspicion des masses à l'égard de ces sociétés ne fait qu'augmenter, d'autant qu'un nouveau scandale éclate presque chaque jour .

C'était également le discours de la keynote prononcé par le patron d'Apple, Tim Cook, à Bruxelles, à l'occasion de la International Conference of Data Protection and Privacy Commissioners (ICDPPC), une initiative de l'Union européenne, qui se tenait à Bruxelles. 

"Dans quel genre de monde voulons-nous vivre?"

Cook a dit une série de choses intéressantes:

"Nos propres données sont utilisées comme des armes contre nous avec une efficacité militaireNous ne pouvons pas sous-estimer les conséquences. C'est de la surveillance."

"Chaque jour, des milliards de dollars changent de mains, et d'innombrables décisions sont prises en fonction de ce que nous aimons ou non, de nos amis et familles, de nos relations et conversations. Nos souhaits et nos craintes, nos espoirs et nos rêves. Ces petits bouts de données personnelles, inoffensifs en eux-mêmes, sont assemblés avec soin, synthétisés, commercialisés et vendus. (...) Ces montagnes de données ne servent qu'à enrichir les entreprises qui les collectent." 

"Les plates-formes et les algorithmes qui promettent d'améliorer nos vies, par contre, peuvent amplifier  nos pires tendances humaines."

"Dans des cas plus extrêmes, ce processus développe un profil numérique durable qui permet aux entreprises de vous connaître mieux que vous-même. Votre profil est alors introduit dans des algorithmes qui vous serviront du contenu de plus en plus extrême afin de transformer vos préférences inoffensives en convictions inébranlables."

"Des délinquants, et même des gouvernements, ont profité de la confiance des utilisateurs, pour approfondir les divisions, incité à la violence et même nuire à notre sens commun de ce qui est vrai ou faux. Dans quel genre de monde voulons-nous vivre? "

M. Cook a félicité l'UE pour la mise en œuvre de la législation relative au RGPD et a appelé à l'introduction d'un système similaire aux États-Unis.

Comment concilier cela avec ce que vous faites en Chine, M. Cook ?

Il semble donc que Cook souhaite maintenant se présenter comme le meilleur élève de la classe et saisisse les multiples scandales de la protection de la vie privée pour montrer ses rivaux sous un mauvais jour. C'est d'autant plus remarquable qu'Apple a annoncé en mars  qu'il communiquerait toutes les données stockées en Chine via son service iCloud sur simple demande auprès des autorités chinoises ou de la police. Selon Amnesty International, il s'agit d'une pratique qui est la règle en Chine plutôt que l'exception. 

C'est facile à dire pour Cook. Premièrement, son auditoire était principalement composé de législateurs et, deuxièmement, il pouvait se permettre d'appeler des entreprises comme Facebook et Google le "pouvoir du secteur des data". Apple gagne son argent avec la vente d'iPhone vendus parfois plus de 1 000 euros chacun, et non avec de la publicité.

Google et Facebook dans la fosse aux lions

Le patron de Facebook, Mark Zuckerberg, et le CEO de Google, Sundai Pichai, ont également pris la parole pour défendre leur modèle commercial. Pour des raisons de sécurité, ils l'ont fait via un enregistrement vidéo préenregistré. Ce qui leur sauva un passage dans la fosse aux lions.

Sur le même sujet :