Un albatros en vol

© Getty Images/Phil Walter

Economie

Des albatros recrutés pour lutter contre la pêche illégale

Dans quelques semaines, des dizaines d’albatros vont venir grossir les rangs dans la lutte contre la pêche illégale dans les mers australes. Les albatros, oui vous avez bien lu, seront équipés d’un système de balise permettant de transmettre la localisation des navires qu’ils croiseront en vol.

Les premières balises, 150 pour l’instant, seront posées entre novembre et mars sur les dos de grands albatros des îles Crozet, Kerguelen et Amsterdam dans les Terres australes et antarctiques françaises.

Cette initiative se fait dans le cadre d’un programme de recherche développé par le Centre d’études biologiques de Chizé du CNRS. Le programme, baptisé « Ocean Sentinel », est à la base un programme scientifique visant à analyser le comportement des albatros, leur état et leurs déplacements afin de mieux les protéger. Les albatros des îles Crozet et Kerguelen connaissent en effet un déclin important de leur population et de nombreuses espèces à l’échelle mondiale sont menacées d’extinction.

Les chercheurs font d'une pierre, deux coups

La mission de préservation a débouché sur cet emploi indirect d’« espions des mers » après des essais concluants en début d’année - et la traque des bateaux qui pêchent illégalement rejoint l’objectif de protection des oiseaux. La pêche à la palangre surtout est montrée du doigt : les oiseaux, attirés par le poisson ou par les appâts, se retrouvent souvent piégés par les hameçons ou entraînés dans l’eau.

La balise, développée avec une société néo-zélandaise, ne pèse que 70 grammes et est équipée d’un GPS incorporé et d’une antenne pour détecter les émissions radars des bateaux croisés par l’albatros. Grâce à cela, la localisation des bateaux pourra être communiquée aux chercheurs une demi-heure après le contact. Si le navire n’est pas déclaré, les autorités seront prévenues.

Le programme devrait être étendu l’année prochaine aux îles Hawaii et en Nouvelle-Zélande, là aussi en lien avec des problèmes de déclin de la population d’albatros, en partie à cause de la pêche illégale. 

Sur le même sujet :