Cover image

© Getty Images/Korea Summit Press Pool

Economie

Les touristes pourront bientôt se promener dans la zone démilitarisée entre les deux Corées

À l'avenir, les touristes pourront traverser la ligne de démarcation dans la zone démilitarisée située entre la Corée du Nord et la Corée du Sud. C'est ce que le ministère de la Défense sud-coréen a annoncé. Davantage de détails sur cette décision n'ont pas encore été fournis. Le village frontalier de Panmunjom deviendra le village de la trêve entre les deux Corées.  

La zone démilitarisée a été créée en 1953 dans le cadre d'une trêve conclue entre la Corée du Nord et la Corée du Sud. Officiellement, cependant, la guerre de Corée n’a jamais pris fin. La zone démilitarisée s'étend sur la 38e latitude sur une longueur de 248 kilomètres à travers la péninsule coréenne.

Les troupes des deux parties se font face à face à la frontière depuis. Auparavant, les citoyens n'étaient pas autorisés à franchir la ligne de démarcation. Il n’existait que quelques exceptions à cette règle. Par exemple, certaines personnes âgées sud-coréennes avaient la possibilité de rencontrer des parents en Corée du Nord.

Panmunjom

L'objectif est que le village frontalier de Panmunjom, officiellement décrit comme la zone de sécurité commune, soit transformé en une enclave neutre et sans armes où les touristes et les représentants des deux pays peuvent traverser la ligne de démarcation sans être perturbés.

Panmunjom a été créé à l'origine comme zone neutre, mais après le meurtre de deux soldats américains par des soldats nord-coréens dans le village au milieu des années 1970, le régime de la zone démilitarisée a également été appliqué dans cette localité. Depuis lors, des soldats des deux parties se font face quotidiennement à Panmunjom.

Le président sud-coréen Moon Jae-In a rencontré le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un plus tôt cette année dans la zone démilitarisée. Les deux parties se sont également engagées à faire de Panmunjom un village symbolisant la paix.

Arrowhead Hill

Entre-temps, les soldats nord-coréens ont commencé à enlever des mines le long de la frontière. Des discussions devraient commencer rapidement pour retirer les unités militaires du village et en revenir aux postes de surveillance aux frontières de la zone démilitarisée. Parallèlement, les deux pays voudraient rétablir l'infrastructure routière et la liaison ferroviaire qui traversent la frontière.

La réouverture de la frontière aux touristes complète les efforts déjà accomplis pour éliminer les tensions sur la presqu'île coréenne depuis que Kim Jong-un a, au début de cette année, ouvert la porte à des discussions avec Moon Jae-In et le président américain Donald Trump.

Au début de cette année, il a aussi été décidé de construire une route menant à Arrowhead Hill, un endroit où se sont déroulés de lourds combats pendant la guerre de Corée et où seraient enterrés des centaines de soldats coréens, américains et français. Une recherche de restes de ces soldats serait effectuée à cet endroit.

Lire aussi