Des traders à Wall Street regardent les chiffres en rouge qui attestent de la chute des cours

© Getty Images

Economie

Le Dow Jones chute de 831 points

Les principaux indices boursiers mondiaux ont fortement chuté mercredi. Aux États-Unis, les valeurs technologiques ont été durement touchées.

L'indice américain S&P 500 Information Technology Index a connu sa pire journée en plus de sept ans mercredi. L'indice boursier a perdu 4,8 %. Il faut remonter à août 2011 pour retrouver une telle débâcle. Les 65 sociétés qui composent l’indice ont toutes terminé la journée en baisse. Le Dow Jones a également dévissé de 831 points (-3,1%), tandis que le S & P 500 (-3,2%) a chuté pour la cinquième journée consécutive.

le cours du Dow Jones depuis l'année dernière

Les actions des firmes technologiques en première ligne

De façon remarquable, ce sont surtout les actions technologiques qui ont subi les plus grosses pertes, et uniquement les actions qui avaient connu les plus fortes hausses des marchés boursiers ces derniers mois. Microsoft a baissé de 5,4 %, Apple a dû céder 4,6 %, tandis qu'Amazon a perdu 6,2 %. Alphabet, la société mère de Google, a également terminé la journée en baisse de 4,6 % par rapport à l'ouverture. Mais les petites actions comme AMD, Intuit, Salesforce et Nvidia ont également subi de lourdes pertes. Néanmoins, les cours de toutes ces actions sont encore cotées plusieurs dizaines de pourcents, quand ce n'est pas plus de cent pour cent de plus qu'au début de l'année.

En dépit de l’atmosphère euphorique qui domine Wall Street depuis des mois , ce sont principalement les valeurs technologiques et les valeurs de luxe qui maintiennent les bourses. Les compagnies pétrolières s'en sortent également bien avec la récente hausse des prix sur les marchés pétroliers. Mais hotmis ces 3 secteurs, il n’y a pas eu beaucoup de bonne nouvelles notables ces derniers mois.

Les monopoles technologiques sont les "chouchous" des marchés boursiers

Au cours des derniers mois, de plus en plus d'investisseurs ont fui les valeurs technologiques, qui sont devenues une alternative aux actions traditionnelles du «bon père de famille» pour de nombreux investisseurs.

Ces actions sont devenues les «chouchoutes» des marchés boursiers, car  elles peuvent déterminer le prix du marché en tant que monopoles (en économie, la définition légale d'un monopole est «une société qui détient plus de 25 % du marché»).

la domination monopolistique des géants des technologies en un graphique

Les bons du Trésor américains deviennent de plus en plus chers

La vague de vente a été causée par la hausse des taux d'intérêt. Les bons du Trésor américains d'une durée de dix ans rapportent désormais un taux d'intérêt de 3,23 %, le plus haut niveau depuis 2011. Les obligations d'État avec une durée minimale de deux ans ont atteint mercredi leur plus haut niveau depuis 2008.

Wall Street craint que le taux d'intérêt de plus en plus élevé menace de ralentir la croissance économique, car les agents sont moins susceptibles d'emprunter de l'argent. Plus tôt cette semaine, le FMI a également publié ses perspectives pour 2019. Ces dernières pointent que la croissance mondiale a atteint un plateau. La hausse des taux d'intérêt, la guerre commerciale sino-américaine et les problèmes des économies émergentes sont considérés par le FMI comme des «nuages à l'horizon».

La prévision de croissance de l’économie mondiale a donc été ajustée de 3,9 % à 3,7 %. Parmi les pays riches, seul le Royaume-Uni enregistrerait une croissance économique supérieure à celle de cette année. Enfin, l’Italie provoque également des troubles sur les marchés.

Jeudi ne s'annonce guère mieux. Le Dow Jones industrial average futures a aussi clôturé en baisse, suggérant que la chute des cours pourrait se poursuivre aujourd'hui. 

Sur le même sujet :