Des touristes s'aventurent dangereusement sur la falaise enneigée de Preikestolen, en Norvège

© iStock/Michael Arth

Lifestyle

Des centaines de personnes sont mortes en prenant un selfie

Selon une étude indienne, plus de 250 personnes ont déjà trouvé la mort qu'elles tentaient d'obtenir le parfait selfie. Les résultats, publiés dans le Journal of Family Medecine and Primary Care, révèlent comment notre obsession avec les médias sociaux peut nous être, dans certains cas, fatale. Et le nombre d’accidents liés aux selfies augmente chaque année.

L’équipe de chercheurs, dirigée par le Dr. Agam Bansal de l’institut panindien de sciences médicales, a analysé des articles publiés dans la presse mondiale entre octobre 2011 et novembre 2017 et a répertorié 259 cas de victimes de la quête du cliché le plus sensationnel. Ce chiffre est probablement bien en-deçà de la réalité, comme le selfie lui-même n’est pas la cause du décès ; les chercheurs n’ont examiné les accidents et décès que s’ils étaient mentionnés dans la presse anglophone.

Et pour récolter le plus de likes sur Instagram, bien des personnes sont prêtes à se mettre dans des situations très dangereuses : poser sur des rails de chemin de fer, au bord d’une falaise, avec un ours… Selon les auteurs de l’étude, « ce n’est que la partie émergée de l’iceberg. De nombreux cas ne sont pas communiqués ».

La moitié des accidents se sont produits en Inde

Sur les 259 accidents analysés, c’est l’Inde qui décroche la triste palme avec la moitié des décès, suivie de la Russie, des Etats-Unis et du Pakistan. Les victimes sont surtout des hommes (aux ¾), surtout jeunes (âge moyen de 23 ans). Les causes principales des décès sont la noyade, la collision avec un véhicule, et la chute.

Sur le même sujet :