L'armée allemande hisse le drapeau nazi à Athènes pour marquer l'occupation de la Grèce

© Archives fédérales allemandes

Politique

"La Grèce va réclamer 280 milliards d'euros à l'Allemagne au titre des réparations de guerre"

Le magazine allemand Der Spiegel affirme que la Grèce est sur le point de réclamer à l'Allemagne 280 milliards d'euros à titre de réparations de guerre.

Selon le magazine, le gouvernement du Premier ministre Alexis Tsipras, aux commandes en Grèce, a attendu que le pays sorte de son plan de sauvetage pour réclamer cet argent.

19 % de la population grecque victimes de guerre

La guerre a fait 1,4 million de décès et de blessés en Grèce, ce qui correspond à environ 19 % de la population grecque totale de l’époque. La Wehrmacht allemande a également envoyé 70 000 Juifs grecs dans des camps de concentration. Pratiquement aucun n’en est revenu. De plus, 130 000 citoyens grecs ont été exécutés. 

La question des réparations de guerre resurgit alors que le président allemand, Frank -Walter Steinmeier, doit bientôt se rendre à Athènes pour y rencontrer son homologue grec, Prokopis Pavlopoulos, et Alexis Tsipras.

3 phases

Selon Der Spiegel, la campagne officielle pour réclamer ces fonds devrait débuter en novembre. Le Parlement grec devrait alors avaliser les conclusions d'un audit d'août 2016 réalisé par une commission parlementaire  qui indique que l'Allemagne doit 269,5 milliards d'euros au titre des réparations de guerre liées à la seconde guerre mondiale, et 10,3 milliards d'euros au titre d’un prêt forcé.

En effet, lorsque l’Allemagne avait envahi la Grèce en 1941, le Troisième Reich avait forcé le pays méditerranéen de lui consentir un prêt sans intérêts de 476 millions de Reichsmarks. Ce prêt avait mis l’économie grecque à genoux.

Dans une seconde phase, la Grèce présenterait ses réclamations à des organisations mondiales, telles que le Parlement européen, le Conseil européen et les Nations unies. Au cours d'une 3e phase, la Grèce 'invitera l'Allemagne à négocier les réparations de guerre.

Les Allemands contestent la légitimité de cette demande

On s'attend à ce que le gouvernement allemand rejette cette demande. Par le passé, le gouvernement allemand a déclaré sans ambages que la Grèce ne disposait d'aucun droit légal pour lui réclamer des dommages au titre de la seconde guerre mondiale. « 70 ans après la fin de la guerre, la question des réparations a perdu sa légitimité. Nous ne voyons aucune base à une telle demande », avait déclaré Martin Jager, un porte-parole du ministère des Finances allemand, lorsque la question de ce prêt avait été soulevée la première fois en 2015.

Le gouvernement allemand avait également rappelé qu’il avait déjà versé 25 millions de dollars dans les années 1950, équivalents à 220 milliards de dollars d’aujourd’hui pour les dégâts que le pays avait infligés à la Grèce pendant la guerre, plus une indemnité de 115 millions de marks (soit environ 230 millions de dollars d’aujourd’hui) aux victimes grecques de l’occupation nazie au cours des années 1960.

Selon certains juristes grecs, le refus allemand pourrait pousser le gouvernement grec à soumettre l'affaire à la Cour internationale de Justice de La Haye.

Sur le même sujet :