Un jeune vendeur de vanneries consulte son smartphone à Yazd, en Iran

© iStock/Grigorev_Vladimir

Tech

Google lance une application pour contourner la censure sur internet

Jigsaw, un incubateur technologique qui appartient à Alphabet, la maison mère de Google, vient juste de lancer une application qui permet à ses utilisateurs de contourner la censure des gouvernements dictatoriaux et d'accéder à des sites Internet bloqués par ces régimes.

Cette application, appelée Intra, crée une connexion cryptée entre l'appareil d'un utilisateur et les serveurs DNS, des serveurs qui convertissent le nom d'un site Internet en adresse IP, ce qui correspond à son emplacement sur le net, un peu à la manière d'un annuaire qui associe un nom avec un numéro de téléphone, par exemple.

Une soixantaine de pays aurait recours à la manipulation DNS

Lorsque les connexions ne sont pas sécurisées, des pirates peuvent intercepter le trafic DNS, et rediriger les internautes vers des pages contenant des virus par exemple, ou bloquer l'accès à ces pages.

Une étude menée par l'Open Observatory of Network Interference a montré que le gouvernement vénézuélien du président Nicolas Maduro utilise cette méthode pour bloquer l'accès aux réseaux sociaux et aux sites d'actualité. Selon les chercheurs, les régimes d'une soixantaine de pays, dont la Chine, l'Iran et la Turquie, auraient recours à cette technique pour censurer certaines pages Internet dissidentes et rediriger le trafic vers des sites qui leur sont plus favorables.

Intra brouille les requêtes DNS, ce qui signifie que les gouvernements et les fournisseurs d'accès internet ne peuvent savoir à quel site l'utilisateur tente de se connecter, et de ce fait, ne peuvent le bloquer. Avec cette application, il pourra consulter ces sites sans craindre d'être démasqué, et donc possiblement sanctionné.

Déjà des dizaines de milliers d'utilisateurs à travers le monde... grâce au bouche-à-oreille

Jigsaw a déjà testé Intra auprès de quelques dizaines de militants au Venezuela. Par la suite, elle a été popularisée très rapidement par le bouche-à-oreille, et désormais, plusieurs milliers de personnes l’utilisent à travers le monde.

Depuis mercredi, cette application Android est téléchargeable gratuitement sur le Play Store.

Sur le même sujet :