Passagers dans la zone d'arrivée de l'aéroport Frédéric Chopin de Varsovie

© iStock/NickNick_ko

Economie

En 2030, le plus grand aéroport d'Europe sera-t-il celui de ce village polonais de 5000 âmes?

Vous n'avez sans doute jamais entendu parler de Baranow, un bourg de 5000 habitants situé au centre de la Pologne, à environ 40 km à l'est de la capitale, Varsovie. C'est pourtant dans ce village que le gouvernement polonais envisage d'installer ce qui sera peut-être le plus grand aéroport d'Europe dans les prochaines années.

La construction de ce nouvel aéroport devrait débuter en 2021, et l'investissement total devrait se monter à 70 milliards de zlotys (environ 16 milliards d’euros).

100 millions de passagers par an après 2027, plus que Heathrow

Les premiers avions devraient y décoller à partir de 2027 ; à ce moment-là, il devrait accueillir 45 millions de passagers par an. Par la suite, il se verrait doté d'autres terminaux et pistes, qui verraient sa capacité grimper à 100 millions de passagers par an, un chiffre supérieur à celui de Heathrow, l'aéroport londonien qui est actuellement le plus important d'Europe.

Aujourd’hui, les passagers qui se rendent à Varsovie atterrissent à l'aéroport Frédéric Chopin (notre photo), qui a vu passer 16 millions de passagers l'année dernière. En 2012, il a été rénové avec une nouvelle ligne de train est un nouveau terminal, ce qui devrait lui permettre d'atteindre la capacité de 20 millions de passagers dans les 4 prochaines années.

La Pologne est le 6e pays le plus peuplé de l'Union européenne, et désormais c'est aussi sa 8e économie, avec un taux de croissance moyen de 3,3 % annuels au cours des dernières années. Le le gouvernement polonais veut faire du nouvel aéroport une vitrine de cette réussite économique. « C'est la plus grosse entreprise dans l'histoire moderne de la Pologne », a affirmé le vice-ministre de l'Infrastructure Mikolaj Wild, qui est en charge du projet. Il espère que l'aéroport deviendra la porte d'entrée de l'Union européenne vers l'est.

"Une cathédrale étincelante au milieu de nulle part"

Les détracteurs de ce projet affirment que l'argent serait mieux dépensé sur les autoroutes, les chemins de fer, et la remise à niveau de l'aéroport Frédéric Chopin, ainsi que d'un autre aéroport situé à 40 km au nord de Varsovie, desservi par Ryanair, l'une des compagnies aériennes les plus actives du pays.

Le CEO de cette compagnie aérienne qui ne mâche pas ses mots en général, Michael O'Leary, a déjà décrété que cette idée était « stupide », et qu'il y voyait « une cathédrale étincelante au milieu de nulle part ». Les habitants du village de Baranow eux-mêmes ont voté majoritairement contre ce projet. Quant à Plate-forme civique, le plus grand parti d'opposition, il n'est pas en reste. « Je vois plus d'auto-agrandissement mégalomane qu'une analyse réaliste dans ce projet », a déclaré un député de ce parti, Marcin Swiecicki, qui est aussi ex-bourgmestre de Varsovie.

Mais le gouvernement n'en a cure, et les dirigeants du pays expliquent qu'il n'est pas judicieux d'agrandir l'aéroport Frédéric Chopin, car il est situé dans l'agglomération de Varsovie, avec ses centaines de milliers d'habitants.

La première phase de ce projet devrait coûter 35 milliards de zlotys (environ 8 milliards d’euros), c'est-à-dire plus de 10 % du budget national polonais pour 2018. L'UE devrait contribuer pour partie au financement, et le gouvernement indiqué qu'il s'endettera pour payer le reste.

Sur le même sujet :