Cover image

© Denys Nevozhai/ Unsplash

Economie

La naissance d'une super-métropole : la Chine veut concurrencer New York et Tokyo

La Chine est en train de développer une super-région capable de concurrencer des villes telles que San Francisco, New York et Tokyo, écrit le Financial Times. Ce projet a reçu le nom de "Greater Bay Area".

Pékin envisage d’intégrer les régions semi-autonomes de Hong Kong et de Macao, la destination de casino et de jeux la plus lucrative au monde, à neuf zones urbaines voisines incluant Shenzhen et de Guangzhou. Par conséquent, la Chine investit des sommes considérables dans des projets d’infrastructure et tente d’attirer des talents et des investissements de Hong Kong vers la Chine continentale. Le projet de "Greater bay Area" est censé devenir un centre d'innovation et de croissance économique.  

Chine : de la production manufacturière à l'économie de services

Via l'initiative Belt and Road,  ("Une ceinture, une route"), à laquelle les Chinois se réfèrent en la qualifiant de  "Nouvelle Route de la soie", projet phare du président Xi Jinping, Pékin voit la "Greater Bay Area" comme un moyen non seulement d’intégrer davantage Hong Kong et Macao, rendus respectivement par le Royaume-Uni et le Portugal à la fin des années 1990, mais espère également stimuler la croissance dans l’une des régions les plus dynamiques du pays et accélérer la transition à l’échelle nationale des secteurs manufacturiers et des exportations vers les services et la demande intérieure.

Chiffres impressionnants

Ce projet pour lequel une nouvelle super-métropole verra bientôt le jour, comporte une série de chiffres impressionnants :

  • Le projet Greater Bay couvre une zone de près de 70 millions d’habitants qui génère un PIB d' 1,5 milliard de dollars (1,3 milliard d'euros), un montant plus important qui pourrait doubler au cours des 7 prochaines années.
  • La région dispose d’un réseau logistique impressionnant, avec 3 des 10 ports à conteneurs les plus fréquentés du monde : Hong Kong, Guangzhou et Shenzhen.
  • La région est reliée par le pont Hong Kong-Zhuhai-Macau, long de 35 km (photo ci-dessous), qui sera inauguré plus tard cette année et dont le coût s'élève à 17 milliards d'euros.
  • Le projet Shenzhen-Zhongshan est également en cours d'achèvement dans la région, avec une combinaison de ponts, de tunnels et d'îles artificielles.
  • La Chine a déjà investi 9,5 milliards de dollars (8,2 milliards d'euros) pour relier Hong Kong à la Chine continentale.

© Hong Kong Free Press

Lire aussi