Cover image

© Ledger

Economie

Quel portefeuille choisir pour stocker vos cryptomonnaies?

Il existe différents types de portefeuilles qui sont adaptés aux différents usages de cryptomonnaies. Voici comment s'y retrouver.

Un portefeuille de cryptomonnaies (wallet en anglais) est un programme qui permet de gérer son compte de cryptomonnaies. Il relève à la fois de l'application de gestion bancaire et du portefeuille physique. Le wallet permet d'envoyer et de recevoir des Bitcoins, de l'Ether, du Ripple, du Monero ou n'importe quelle autre devises cryptées.

Le portefeuille permet de stocker et conserver ses monnaies cryptées en ligne autant que hors ligne. Il donne également la possibilité de visionner la balance d'actifs encore présents sur son compte personnel.

Certains portefeuilles sont directement connectés à la blockchain de la cryptomonnaie concernée et offrent un aperçu direct des modifications effectuées sur ce registre global des transactions. Chaque fois qu'une transaction est effectuée, le wallet se met à jour. Mais surtout, le portefeuille stocke la clé privée, soit le code d'accès qui permet de gérer toutes ses devises

Clé privée

Dans le monde des cryptomonnaies, une clé privée est une suite de chiffres qui donne accès à un portefeuille et permet de gérer l'ensemble des devises présentes sur cet appareil. La personne qui détient cette clé privée contrôle entièrement les monnaies liées à ce portefeuille. 

La clé privée est également ce qui sert à générer l'adresse Bitcoin de l'utilisateur, parfois appelée clé publique. Cette adresse peut être comparée à une adresse e-mail. C'est une suite de chiffres qu'un utilisateur enverra aux autres utilisateurs afin que ces derniers puissent lui envoyer des Bitcoins. Cependant, même si l'adresse Bitcoin est générée via la clé privée, il est impossible de déterminer quelle est la clé privée qui s'y rapporte en examinant simplement une adresse Bitcoin.

Portefeuille physique (hardware)

Les portefeuilles physiques (hardware wallet) sont des accessoires électroniques sécurisés spécialement conçus pour stocker des Bitcoins et des cryptomonnaies hors ligne. Ils permettent de générer des clés de portefeuille et des transactions de signature. Conçus à la base pour être uniquement des portefeuilles, ils n'acceptent en principe pas d'installation de logiciels. Ce qui les protège des failles informatiques, des virus et des logiciels malveillants.

Un hardware wallet contient généralement les clés privées dans son stockage interne. L'appareil signe les transactions en interne et transmet uniquement les transactions signées à l'ordinateur. Garder les clés privées hors d'un environnement vulnérable aux attaques de logiciels malveillants permet à l’utilisateur de déplacer ses fonds à moindre risque. À la condition d'avoir effectué en amont une sauvegarde des données présentes sur l'appareil.

En effet, le danger de ces outils est qu'ils restent de simples objets. Ce sont des récipients, souvent de la taille d'une clé USB, qui peuvent stocker toute une fortune - du moins y donner accès. Mais ce sont parfois les seuls accès à cette fortune. En cas de perte, de vol ou de détérioration, cette fortune peut être perdue à tout jamais. Environ 4 millions de Bitcoins (22 milliards d'euros) seraient aujourd'hui irrécupérables à cause de mauvaises manipulations de ce type. Il est donc impératif de les stocker en lieu sûr et d'en faire une sauvegarde.

© Ledger

Portefeuille logiciel (soft wallet)

Les "software wallet", ou logiciel de portefeuilles, sont des programmes qui permettent de gérer vos devises cryptées. Ces logiciels sont présents dans certains portefeuilles physiques et sur Internet. Ces comptes en ligne peuvent s'ouvrir sur des plateformes comme CoinbaseBinanceExodusMyCelium, ou blockchain.info.

Le danger est que ces portefeuilles sont connectés, donc potentiellement hackables ou sensibles à des failles informatiques. Un individu mal intentionné pourrait trouver les identifiants qui donnent accès à ces comptes et voler l'argent qui est dessus. Ou effectuer des transactions depuis ce compte.

"Plusieurs bourses de change et portefeuilles en ligne ont succombé à des failles de sécurité dans le passé et ces services n'offrent généralement pas encore assez de garanties et de sécurité pour être utilisés pour entreposer votre argent comme une banque", peut-on lire sur le site de Bitcoin.

L'avantage majeur de ces soft wallet est qu'ils sont en général gratuits et accessibles depuis n'importe quel appareil connecté à Internet. Ils ne demandent qu'une inscription et l'introduction de données personnelles. Ils peuvent être opérés facilement depuis de nombreux supports (ordinateurs, tablettes, smartphones...), ce qui peut se révéler être très accommodant.

© Blockchain.info

Portefeuille multisignature (software)

Un portefeuille multisignature ou multisig est un portefeuille qui demande la signature de plusieurs utilisateurs pour effectuer une transaction. Ce sont des programmes (soft wallet) installés sur des ordinateurs employant un principe de de sécurité qui évite d'avoir des points de défaillance unique. Les clés privées sont réparties sur plusieurs machines à différents endroits. L'idée est que la probabilité pour que toutes les machines soient infectées en même temps est plutôt mineure. 

Les multisg peuvent être partagés entre différentes personnes ou entre différents support. Cela peut-être par exemple un ordinateur de bureau, un ordinateur portable et un smartphone. Sans l'un de ces trois instruments, l'utilisateur ne saura pas valider la transaction. Mais si l'un de ces supports tombe en panne ou est détruit, l'argent n'est pas pour autant détruit: il peut être restauré à partir d'une sauvegarde papier.

Un multisig peut avoir du sens au sein d'une organisation ou d'un petit groupe de personnes qui gère une quantité de monnaie conséquente. Ce wallet offre une gestion décentralisée qui évite que le pouvoir soit réservé à un seul membre. Si trois personnes dans un groupe de cinq souhaitent effectuer une transaction, elles pourront la valider mais à la condition que le nombre de validateurs ait été défini en amont. Une gestion multisig peut avoir du sens après une levée de fonds (ICO): si celle-ci a permis de lever l'équivalent d'un million d'euros, par exemple.

Ces portefeuilles multisignatures ont l'avantage d'être moins chers que les portefeuilles matériels. Intégrés à des logiciels, ils peuvent être obtenus gratuitement sur le web. Ces interfaces conservent toutes les clés en ligne et le dashboard qui permet de les contrôler est généralement assez intuitif et faciles à utiliser. À l'inverse, la taille limité de l'écran sur les portefeuilles physiques n'offre souvent pas la possibilité de bien visionner les informations liés à un compte.

Portefeuille papier (cold storage)

Une des méthodes de "stockage à froid" (cold storage) des monnaies consiste à imprimer sur un support papier ses clés privés et publiques ainsi que l'adresse de réception de ses coins. Avec ces clés, l'utilisateur peut accéder à ses coins sans contraintes. L'unique danger est la détérioration possible du support liés aux éléments externes (incendie, pluie, déchirure...) ou la perte hypothétique du papier.

Pour éviter de perdre cet accès unique à une fortune, il est conseillé aux utilisateurs de garder une copie et de conserver ces papiers dans un endroit sécurisé, de préférence à l'abri des regards malveillants. Ce portefeuille peut continuer à être alimenté: il suffit d'envoyer des coins à son adresse publique.

Hot wallet

Le "hot wallet" est l'opposé du "cold storage" dans le sens où il sert à conserver les portefeuilles à signature unique avec des clés privées sur un ordinateur en ligne. La plupart des portefeuilles qui tournent fonctionnent comme des hot wallet. Ce système permet de dépenser facilement ses cryptomonnaies mais il est extrêmement vulnérable aux logiciels malveillants ou aux pirates informatiques. Les "hot wallet" sont donc utiles pour un usage quotidien qui n'implique que de petites dépenses.

"Essayez de vous dire qu’un hot wallet est comme le portefeuille que vous avez dans la poche : il peut garder un peu de liquidités, mais pas tout votre argent", explique Jordan Tuwiner, le fondateur de Buy Bitcoin Worldwide. "Les hot wallets sont très biens si vous faites régulièrement des paiements, mais ne sont pas adaptés au stockage sécurisé des Bitcoins."

Lequel choisir?

L'utilisateur qui cherche à savoir quel portefeuille adopter doit se poser la question de l'usage qu'il souhaitera en faire. Souhaite-t-il conserver sa fortune à l'abri et ne pas y toucher durant un certain temps? Dans tel cas, il devrait opter pour le cold storage avec un support papier gardé à l'abri.

Souhaite-t-il plutôt utiliser quotidiennement ses cryptomonnaies? Le hot wallet est sans doute une meilleure solution. L'utilisateur ne fait que des transactions en ligne? Un soft wallet peut faire l'affaire. Le choix du portefeuille dépend donc de la quantité de monnaies et de la temporalité de ses usages.

Déjà lu?