l'interface d'Instagram sur un smartphone

© iStock/AdrianHancu

Tech

Instagram planche sur une nouvelle application qui préfigure la nouvelle disruption de notre époque

Instagram planche sur une nouvelle application indépendante dédiée au shopping, appelée IG Shopping. Elle permettra à ses utilisateurs de consulter les catalogues des e-commerces affiliés, et de leur permettre d’acheter directement des articles au travers de sa plateforme.

The Verge, qui rapporte ce scoop, précise qu’il n’est pas encore certain que ce projet aboutira. Mais si cette application voit effectivement le jour, elle pourrait permettre à Instagram de devenir un acteur incontournable du commerce électronique, selon ses créateurs.

1 milliard d'utilisateurs, et plus de 25 millions d'entreprises représentées

Les entreprises ont largement adopté Instagram, et plus de 25 millions d’entre elles ont un ou plusieurs comptes Instagram, tandis que 2 millions utilisent la plateforme pour diffuser leurs campagnes de publicité. D’un autre côté, le réseau social affirme que 4 utilisateurs d’Instagram sur 5 sont abonnés à au moins une entreprise, et que 60 % ont rapporté avoir découvert un produit ou un service sur sa plateforme.

Le réseau social, qui se classe second dans le monde derrière Facebook, avec 1 milliard  d’utilisateurs, dispose d’un atout majeur pour les entreprises, par rapport à d’autres plateformes telles qu’Amazon : il permet aux entreprises de savoir ce qui plait aux utilisateurs, et de leur adresser des publicités ou des offres commerciales très ciblées.

Par la suite, Facebook, qui possède Instagram, pourrait également proposer des outils spécifiques pour les entreprises de e-commerces sur le réseau social de sa filiale.

Actuellement, un utilisateur qui a trouvé un produit qui l’intéresse peut se voir communiquer le prix de l’article, puis être redirigé vers le site marchand de ce produit en tapotant sur l’image, grâce à l’application Shopping. Les fiches descriptives de 60 millions d’articles présentés sur la plateforme arborent le “pin” bleu qui marque l’utilisation de cette application.

Le commerce social est la nouvelle grande tendance

Instagram, et sa société-mère Facebook, qui exploite de son côté Marketplace, une plateforme elle aussi destinée à la vente d’articles qui est déjà utilisée par plus de 550 millions de personnes, semblent donc décidées à jouer leur va-tout sur le commerce social. Taobao, développée par Alibaba, offre la possibilité de dialoguer avec des revendeurs et d'autres consommateurs. De son côté, Amazon a lancé Spark, une application qui permet aux membres de présenter et d'acheter des produits sur ses plates-formes.

Une disruption qui menace les plateformes traditionnelles de e-commerce

Ainsi, le commerce social semble voué à incarner la nouvelle disruption pour le commerce électronique, pour lequel il est une menace. Une étude récente, menée par Magisto, une firme de recherche californienne qui a interrogé 750 responsables du marketing de sociétés américaines en mai de cette année, a calculé que seulement 26 % d’entre eux utilisent des plateformes de e-commerces classiques pour vendre les produits de leur entreprise, tandis que 71 % exploitent les réseaux sociaux (l’un n’exclut pas l’autre).

Près des ¾ des répondants reprochent aux plateformes de vente en ligne classiques de manquer d’outils pour les aider à promouvoir et commercialiser leurs produits. Et près de la moitié des personnes interrogées expliquent qu’elles utiliseraient davantage les médias sociaux pour vendre si les plateformes sur lesquelles elles étaient présentes offraient la possibilité de vendre en direct.  

L’étude conclut que le commerce social devrait cannibaliser encore plus avant les sites de e-commerce traditionnels cette année. Ces derniers ont un gros handicap : il leur est très difficile de cibler des consommateurs. Mais ils devront vite trouver une réponse à cette nouvelle menace, sous peine de mettre la clé sous la porte. 

Sur le même sujet :