Observatoire d'Andaman surplombant la vallée d'Elqui, au Chili

© iStock/TimAbbott

Tech

Amazon négocie avec le Chili pour récupérer les données astronomiques des télescopes

Amazon a entamé des pourparlers avec le gouvernement chilien pour exploiter les données provenant des gigantesques télescopes du pays. Ces données permettraient la firme de développer de nouveaux outils d'intelligence artificielle dans un très large spectres d’applications, et pas seulement astronomiques.

C'est ce que rapporte Reuters, qui tient cette information d'officiels chiliens et de l'astronome Chris Smith, qui dirigeait la mission de l'observatoire Aura au moment de ces négociations.

2 ans de négociations 

La semaine dernière, le gouvernement de centre-droit chilien, qui cherche à affranchir son pays de sa dépendance à l'égard de ces mines de cuivre, a annoncé qu'il envisageait de créer un observatoire virtuel. Celui-ci aurait pour objectif de rassembler toutes les données provenant des télescopes géants du pays, et de les stocker sur le cloud. Le gouvernement chilien n'a pas donné plus de détails, ni cité d'entreprises partenaires, mais a tout de même précisé qu'il s'agissait d'un projet très innovant.

Pourtant, cela fait 2 ans que les cadres d'Amazon discutent avec lui à propos de la création d'un centre de données qui fournirait des capacités de stockage de données sur le cloud pour les entreprises et le gouvernement chiliens.

Amazon fournit un tiers des services de cloud dans le monde

Selon l'astronome Chris Smith, il était question de faire intervenir Amazon Web services (AWS) pour conserver les données astronomiques. « Les télescopes chiliens peuvent tirer parti du cloud en éliminant la lourde tâche de la gestion informatique », explique Jeffrey Kratz, responsable du service AWS pour l'Amérique latine chez Amazon.

AWS génère 12 % du chiffre d'affaires d'Amazon, qui fournit déjà 1/3 des services du cloud mondiaux, aux côtés de Microsoft et de Google, notamment. En juillet, les ventes de ce service, qui connaît une forte progression, étaient en hausse de 49 % sur un an.

Le Chili recueille 70 % des investissements mondiaux en matière d'astronomie. Il tire cette particularité de ses cieux dégagés au-dessus du désert de l'Atacama, qui est le plus aride de la Terre, et sont propices à l'observation des astres. Le pays héberge déjà certains des plus grands télescopes du monde, et dans les 5 prochaines années, 3 des 4 télescopes de nouvelle génération qui seront mis en service le seront au Chili.

Développer le datamining sur des bases de données gigantesques

Pour Amazon, le partenariat avec les observatoires chiliens pourrait permettre de développer une large gamme d'applications dans le domaine de l'intelligence artificielle et le "datamining". « Nous allons pouvoir passer au peigne fin une énorme base de données de milliards d'étoiles pour trouver les 3 étoiles qu'un astronome recherchera », a expliqué Smith, pour expliquer en quoi consistait ce projet. Il a ajouté que ce n'était pas différent de chercher un profil particulier dans une base de données rassemblant des milliards de personnes pour adresser une publicité très ciblée.

Ces développements déboucheront sur la mise au point d'outils de surveillance contre le vol à l'étalage, de lutte contre les fraudeurs des transports en commun, et de suivi des animaux en voie de disparition. De même, ils pourraient faire progresser la la recherche médicale ou la gestion bancaire, grâce à l'amélioration des techniques de recherche d'anomalies dans de très vastes fichiers de données.

Amazon ne sera pas seul au Chili

Amazon est déjà le fournisseur de services du cloud pour les données du télescope Hubble est celles du centre international de recherche en radio-astronomie d'Australie. Mais son plus gros concurrent, Google, est impliqué dans le projet du Large Synoptic Survey Telescope, un télescope gigantesque qui débutera ses opérations sur le Cerro Pachón, une montagne chilienne, en 2022.

De plus, Google exploite déjà un centre de données au Chili. D'ailleurs, la semaine dernière, une porte-parole de l'entreprise a déclaré que le 12 septembre prochain, la firme annoncerait ses projets d'expansion pour ce centre de données.

Sur le même sujet :