Cover image

© Office of the Future

Economie

A Dubaï, un bâtiment sur 4 sera imprimé en 3D en 2025

Au milieu de la prochaine décennie, 25% des nouveaux immeubles de Dubai seront imprimés en 3D, a annoncé récemment la Dubai Future Foundation. Ces projets font partie d'une stratégie appliquée il y a deux ans par Sheikh Mohammed bin Rashid Al Maktoum, l'émir de Dubai.

L'émir veut que vers la fin de la prochaine décennie, Dubaï soit devenue un centre mondial de l'impression en 3D. La Dubai Future Foundation a été mise en oeuvre pour dessiner une carte routière qui aidera les industries du futur à se développer dans l'émirat.

Coûts

"Cette stratégie doit veiller à ce que dans divers secteurs, l'ampleur de la tâche diminue de 70% et que les coûts puissent également baisser de 90%", dit la Foundation. "Plus important encore : ce type de constructions pourra apporter une solution à la crise du logement qui menace." "Les villes attire de plus en plus de personnes. Les Nations Unies prévoient qu'à la fin de la prochaine décennie, le monde comptera 41 métropoles de plus de 10 million d'habitants." L'émirat a testé l'impression 3D dans la construction avec l'ouverture de l'Office of the Future."

Selon Dubaï, l'Office of the Future est le premier immeuble au monde réalisé en impression 3D. L'ouvrage a été réalisé avec une imprimante-béton, qui disposait d'un bras de robot d'une largeur de 12 mètres et d'une hauteur de 6 mètres. Il a été fait appel à un technicien qui devait contrôler l'imprimante, alors que 7 ouvriers ont été nécessaires pour placer le bâtiment à l'endroit prévu. Une équipe d'électriciens et de spécialistes s'est ensuite occupée des installations mécaniques et électrotechniques.

Selon la Dubaï Future Foundation, l'utilisation de l'impression 3D a permis de réduire les coûts salariaux de 50% en comparaison à la construction traditionnelle d'un immeuble de même importance. L'impression a demandé 17 jours. Il a fallu ensuite deux jours pour installer le bureau à son emplacement sous le Emirates Towers dans le centre de Dubai. La finition de l'immeuble, de son intérieur et des environs a demandé trois mois.

Logements

Bien que Dubaï ait pris le devant en utilisant l'impression 3D dans la construction, son exemple a rapidement été suivi ailleurs dans le monde. En France, Nantes affirme être le premier site de fabrication au monde d'une maison imprimée en 3D. En avril, un immeuble de cinq pièces de 95 mètres carrés accueillera une famille locale admissible à l’aide sociale. Les autorités de la ville envisagent de développer un quartier entier de maisons imprimées en 3D.

Les observateurs font remarquer que l'impression 3D peut répondre à un grand besoin dans le secteur de la construction. Le World Resources Report a averti que dans le monde entier, on constate une demande désespérée de logements à prix abordable. On estime que pour le moment, dans le monde, il faut trouver, dans les villes, des logements pour 330 millions de ménages.

Au milieu de la prochaine décennie, ce besoin pourrait augmenter de plus de 30% pour concerner 440 millions de ménages ou 1,6 milliard de personnes. Selon les estimations, le marché global de l'impression en 3D aura dans cinq ans, dans le monde, une valeur d'environ 32,78 milliards de dollars (32,5 milliards d'euros).

Lire aussi