Un gamer regarde des écrans sur un écran publicitaire Twitch, la principale plate-forme vidéo et communauté mondiale pour les gamers.

© EPA

Tech

Amazon veut développer son propre YouTube

Amazon semble avoir décidé de s’emparer des parts de marché de la plate-forme géante de vidéos de Google, YouTube. Il a commencé à nouer des partenariats pour enrichir son offre sur son service de vidéos en direct Twitch afin d'y attirer les utilisateurs de YouTube.

L'audience de Twitch est composée de 15 millions de visiteurs quotidiens, pour la plupart passionnés de jeux vidéo. Mais le géant du e-commerce a décidé d'enrichir son offre de contenus pour attirer davantage de visiteurs, et concurrencer le leader incontesté de la vidéo en ligne avec ses 1,9 milliard d'utilisateurs mensuels, YouTube.

Amazon fait évoluer Twitch

En 2014, lorsque Amazon a racheté Twitch pour 1 milliard de dollars, cette plate-forme ne permettait pas à ses utilisateurs de poster des vidéos sans rapport avec les jeux vidéo. Entre-temps, Amazon a introduit Twitch Creative, qui permet à des chefs cuisiniers ou des artistes de diffuser des vidéos portant sur divers sujets en direct.

Mais le géant du e-commerce semble avoir estimé qu’il fallait maintenant passer à la vitesse supérieure. Au cours des derniers mois, il a conclu des contrats exclusifs pour proposer des enregistrements en streaming avec des douzaine d'entreprises des médias et de célébrités pour la plupart très populaires sur YouTube. Des personnalités telles que l’icône de la communauté LGBT, Gigi Gorgeous, ou l'acteur Will Smith, et des organisations telles que l'Association Nationale de basket-ball des Etats-Unis ont ainsi été contactés. En échange, Twitch leur propose des revenus minimums de plusieurs millions de dollars par an, et un pourcentage sur les futures ventes publicitaires. Ils pourront aussi gagner de l'argent grâce aux abonnements qu’ils pourront proposer, s’ils le souhaitent.

Une agressivité... qui inquiète YouTube

Lors d'une récente réunion avec le personnel, le CEO de Twitch, Emmett Shear, a fixé une cible de 1 milliard de dollars (environ 880 millions d’euros) pour les recettes de publicité du service. C'est plus du double de son chiffre d'affaires actuel. Pour y parvenir, la plate-forme a un avantage de taille : son public est majoritairement composé de jeunes hommes, qui ont tendance à mieux supporter les publicités, même si l'utilisateur typique du service refuse désormais de payer pour la télévision câblée, et utilise des applications de type "adblocker" pour ne pas être importuné par la publicité sur Internet.

YouTube aurait déjà tenté de faire avorter toutes ces initiatives en payant certains des plus grands auteurs de vidéos pour qu'ils s'abstiennent de conclure des contrats exclusifs avec d'autres sites.

Les artistes vidéo et Amazon ont tout intérêt à travailler ensemble

Les influenceurs, les vlogueurs et les artistes qui règnent sur YouTube n’ont pas leur pareil pour la prescription, qui consiste à amener leurs fans à acheter les livres, billets de spectacle, ou produits de maquillage en ligne qu’ils leur présentent, et c'est sans aucun doute ce qui intéresse Amazon.

De leur côté, ces célébrités du monde de la vidéo en ligne ont tout à gagner à diversifier leurs canaux de diffusion. Ils pourront ainsi se protéger contre tout changement soudain d'algorithme ou de conditions d'utilisation préjudiciable à leur entreprise, qui pourrait être décidé unilatéralement et sans préavis par l’une de ces plateformes.

Sur le même sujet :