Cover image

© iStock/Rafael Vilches Rey

Economie

À l'avenir, les décès causés par les vagues de chaleur augmenteront considérablement

Dans le futur, si les personnes ne peuvent pas s'adapter aux conditions climatiques, les décès causés par de fortes vagues de chaleur augmenteront considérablement. D'abord, dans les régions tropicales et subtropicales, et par la suite en Australie, en Europe et aux États-Unis, indique une nouvelle étude mondiale menée par des scientifiques de l'Université Monash en Australie et la London School of Hygiene and Tropical Medicine.  

Les chercheurs ont développé un modèle pour estimer le nombre de décès liés aux vagues de chaleur au sein de 412 communautés réparties dans 20 pays entre 2031 et 2080.

Vagues de chaleur plus intenses, plus fréquentes et plus longues

"Les récents rapports des médias détaillant les vagues de chaleur meurtrières dans le monde attestent de l'importance de cette étude", a déclaré le responsable de l'étude et professeur associé de l'Université de Monash, Yuming Guo.

"Les futures vagues de chaleur seront plus fréquentes, plus intenses et dureront beaucoup plus longtemps", a ajouté le professeur Guo.

"Si nous ne pouvons pas trouver un moyen d'atténuer le changement climatique et aider les personnes à s'adapter aux vagues de chaleur, il y aura une forte augmentation des décès liés à la canicule, en particulier dans les pays pauvres situés autour de l'équateur."

Selon l'étude, dans un scénario extrême, il y aura une augmentation de 471% des décès causés par les vagues de chaleur dans trois villes australiennes (Brisbane, Sydney et Melbourne) par rapport à la période 1971-2010.

Des milliers de morts

L'étude survient alors que de nombreuses vagues de chaleur ont affecté de nombreux pays du monde, faisant des milliers de morts et provoquant des maladies liées à la chaleur pour des dizaines de milliers d'autres. Le nombre de décès collectifs en Inde, en Grèce, au Japon et au Canada continue d’augmenter à mesure que ces régions sont frappées par des températures et des feux de forêt record. Le Professeur associé Antonio Gasparrini, de la London School of Hygiene & Tropical Medicine et co-auteur de l'étude, a déclaré que depuis le début du siècle, les vagues de chaleur ont causé des dizaines de milliers de décès, notamment en Europe et en Russie.

"L'étude montre qu’il est fort probable qu’il y aura une augmentation de leur fréquence et de leur gravité dans un climat en évolution, cependant, les preuves des impacts sur la mortalité à l’échelle mondiale sont limitées", a déclaré le professeur Gasparrini.

Accord climatique de Paris

"La recherche indique que ces vagues de chaleur - en particulier dans les pays tropicaux et subtropicaux densément peuplés – feront plus de victimes. La bonne nouvelle est que la réduction des émissions de gaz à effet de serre dans le cadre de scénarios conformes à l’Accord de Paris permettra de diminuer l'impact du changement climatique."

Cependant, les chercheurs soulignent que les autorités doivent prendre des mesures adéquates pour empêcher leurs populations de souffrir gravement des vagues de chaleur.

Lire aussi