Viktor et Amalija Knavs, les parents de Melania Trump

© Screenshot ABC news

Politique

La fin de la "migration en chaîne" ? Les parents de Melania Trump obtiennent la nationalité américaine

Viktor et Amalija Knavs, les parents de Melania Trump, viennent d’obtenir la nationalité américaine grâce au regroupement familial que le président a pourtant dénoncé à plusieurs reprises.

Selon leur avocat Michael Wildes, Viktor et Amalija Knavs, tous deux de nationalité slovène, ont prêté serment jeudi lors d’une cérémonie tenue à New York, au terme de laquelle ils ont acquis la nationalité américaine. Il a assuré que, malgré le fait qu’ils ont pour gendre le président des États-Unis, le couple Knavs a suivi une procédure “qui n'était pas différente de celle des autres”.

Viktor Knavs, qui est âgé de 74 ans, était vendeur de voitures, et Amalija Knavs (73 ans) était travailleuse dans une usine textile. Ils viennent de Sevnica, mais résident depuis plus de dix ans aux États-Unis.

Melania a probablement parrainé ses parents pour qu'ils obtiennent la résidence américaine

Selon les experts de l’immigration interrogés par ABC, il est plus que probable que c’est Melania Trump, la First Lady, elle-même Slovène naturalisée Américaine, qui a “parrainé” ses parents pour qu’ils obtiennent la “carte verte”, c’est à dire la résidence permanente aux États-Unis, en février de cette année. Cette procédure, assez proche de notre regroupement familial, est celle-là même qui est férocement combattue par son époux, le président Trump, qui l’accuse d’être responsable de ce qu’il qualifie de “migration en chaîne”. “Dans le système dysfonctionnel actuel, un seul immigrant peut attirer un nombre pratiquement illimité de parents éloignés”, a-t-il ainsi déclaré en janvier.

Donald et Melania Trump

© Getty Images

La "migration en chaîne" abhorrée par le président

Lors de son allocution du “State of the Union”, le président a même affirmé que la “migration en chaîne”, combinée au programme de loterie annuelle, qui permet d’attribuer la carte verte à 50 000 postulants chaque année, étaient les catalyseurs à l’origine des deux attaques terroristes survenues récemment à New York.

La nature de la résidence aux États-Unis de Melania Trump avant sa naturalisation suscite le doute

Le processus par lequel Melania Trump avait résidé aux États-Unis, puis obtenu la nationalité avait lui aussi suscité la polémique il y a deux ans, lorsque des photos de nu datant du milieu des années nonante, lorsqu’elle était mannequin à New York, avaient émergé.

Selon le site Politico, ces clichés avaient été pris en 1995, alors que Mme Trump avait affirmé qu'elle est arrivée aux États-Unis pour la première fois en 1996. Des déclarations faites par la Première Dame elle-même semblent indiquer qu’elle a séjourné aux États-Unis avec un visa touristique, ce qui ne lui donnait pas l'autorisation de travailler dans le pays, alors qu’elle y exerçait la profession de mannequin. Elle aurait obtenu sa “carte verte”, qui lui donnait le droit de résider et de travailler aux États-Unis, en 2001, puis obtenu la nationalité américaine en 2006. Entre-temps, elle était devenue la troisième épouse de Donald Trump, après l’avoir épousé en 2005.

Melania Trump a réfuté ces allégations.

un tweet du président Trump dénonçant la

Sur le même sujet :