Jeff Bezos, le CEO d'Amazon

© EPA

Economie

Le patron d'Amazon gagne en 9 secondes ce que ses employés mettent un an à gagner

Grâce à l'explosion des cours de l’action d'Amazon et aux excellents résultats trimestriels de l'entreprise, le fondateur / CEO Jeff Bezos met maintenant moins de 10 secondes pour gagner ce que ses employés perçoivent en une année entière.

Aux États-Unis, une règle est récemment entrée en vigueur qui oblige les sociétés cotées à divulguer la différence entre les salaires perçus par les cadres supérieurs et ce que l'employé moyen gagne. 

Aux États-Unis, on utilise plus souvent les médianes que les moyennes. En l'espèce, la médiane se réfère à la personne dans l'entreprise qui gagne un salaire inférieur à celui des 50 % des employés des mieux payés, mais supérieur à celui des 50 % les moins bien payés. 

Cette médiane s'élevait à 28.446 $ chez Amazon en 2017 (24 346 €). C'est 56 fois moins que le salaire du fondateur-CEO de la société Jeff Bezos, qui a perçu un peu plus de 1,6 million $ (1,36 million €)  selon les informations qui ont été transmises à la Commission US Securities and Exchange.

Moins de 10 secondes de travail pour un salaire annuel

Mais ce n'est pas avec ce salaire que Bezos est devenu l'homme le plus riche du monde. Il doit cette position aux 80 millions d'actions Amazon qu'il détient, selon les calculs de CNN Money.

Selon le Bloomberg Billionaires Index, Bezos détenait une fortune de 99 milliards de dollars au 1er janvier. Quatre mois plus tard, le 1er mai dernier, ce montant était déjà passé à 132 milliards de dollars. 

Si l’on divise la différence entre les deux montants (33 milliards de dollars) par 120 jours, on trouve que le patron d’Amazon a gagné 275 millions de dollars par jour. Cela signifie 11,5 millions de dollars par heure, soit 191 000 $ par minute, ou 3 182 $ par seconde.

Cela implique que Bezos n’a besoin que de 8,93 secondes précisément pour gagner ce que son employé médian ramène à la maison en une année complète.

The Atlantic s'est également penché sur les finances de Bezos. Selon ses calculs, l'homme doit dépenser 28 millions de dollars par jour s'il ne veut pas devenir encore plus riche qu’il ne l’est.

Amazon emploie maintenant 560 000 personnes. Certains d'entre elles ont récemment mis en cause leurs conditions de travail dans les grands entrepôts où elles travaillent. En Espagne et au Royaume-Uni, elles ont même commencé à agir, et à faire la grève.

Et il y a Trump...

Bezos a également été la cible des tweets du président américain Trump à plusieurs reprises. Ce dernier reproche à Amazon de ne payer que des impôts minimaux et de profiter de la faible réglementation de la poste américaine pour acheminer ses colis à bas prix aux clients.

Le succès d'Amazon est mauvais pour l'immobilier commercial

Selon certains, Trump veut frapper le Washington Post avec ses attaques - peu justifiées -. Ce journal anti-Trump, populaire dans les cercles politiques de gauche, est en fait la propriété de Bezos.

D'autres affirment que l'empire immobilier commercial de Trump à New York est  durement touché car de plus en plus de gens font leurs courses en ligne sur le site de Bezos. Reste à savoir si les tweets rageurs de Trump auront finalement un impact sur le succès d'Amazon.

Sur le même sujet :