Cover image

© iStock

Science

Dormir avec un ventilateur allumé dans votre chambre est tout sauf une bonne idée

Dormir avec un ventilateur à côté de votre lit, vous l'avez peut-être fait la nuit dernière et/ou vous apprêtez à le faire cette nuit. Mais si l'air frais est agréable sur le visage, sachez que c'est une fausse bonne idée.

Il est très tentant de le faire par cette chaleur, et pourtant ce n'est pas l'idéal pour la santé. Le magazine en ligne spécialisé The Sleep Advisor liste ainsi, dans un récent article publié sur le sujet, une série d'effets négatifs que peut entraîner le fait de dormir toute la nuit avec un ventilateur allumé dans la chambre à coucher.

Premièrement, en remuant l'air de la pièce, le ventilateur balaie également toutes les crasses, poussières et pollen qui se logent sur et à proximité de ses hélices. Virevoltant dans la pièce, ces particules peuvent atteindre votre visage, entrer dans votre nez et aller se loger dans vos sinus. Ce qui peut alors causer des difficultés respiratoires, particulièrement chez les personnes souffrant déjà d'allergies au pollen ou à la poussière, d'asthme ou du rhume des foins.

Problèmes respiratoires, peau sèche et crampes

Deuxièmement, le ventilateur peut assécher la peau et irriter les yeux, particulièrement si vous le placez tout près de votre lit. Le risque est donc de vous lever le lendemain matin avec les lèvres gercées et les doigts crevassés.

Troisièmement, l'air frais condensé qui se dégage de la machine peut venir assécher les muqueuses de votre bouche et votre nez. Si vous restez trop longtemps devant le ventilateur ou si vous souffrez d'une sensibilité particulière, le risque est dès lors grand de développer des congestions au niveau des sinus, des maux de tête, voire une sinusite. En effet, votre organisme aura tendance à surproduire du mucus pour compenser cet assèchement.  

Quatrième et dernièrement, le ventilateur peut avoir encore comme inconvénient de vous causer des crampes et douleurs musculaires. C'est particulièrement le cas si vous dormez avec les hélices tout proches de votre visage ou votre cou. Si vous vous levez avec un torticolis le matin, ne cherchez donc plus le coupable. Ce sont finalement à peu près les mêmes effets que la mauvaise utilisation (un règlement trop froid par rapport aux températures extérieures des appareils à air conditionné ou encore un manque de nettoyage et d'entretien) des appareils à air conditionné au travail peut engendrer.

L'idéal est donc de placer le ventilateur à une distance raisonnable de votre lit et d'opter pour un appareil avec minuteur, qui ne tourne pas toute la nuit.

Lisez aussi: