Cover image

© iStock

Travel & Food

Les 10 trains les plus rapides au monde

Le train reste l'un des moyens de transport les plus rapides et les plus sûrs si vous voulez voyager. Voici les 10 trains les plus rapides au monde.

Ce classement ne concerne que les trains transportant des passagers sur des trajets réguliers.

10. SJ (Suède: record à 303 km/h)

© iStock

Ce sont les trains les plus rapides de Statens Järnvägar, entreprise ferroviaire détenu par l’État. Les trains SJ de base roulent en moyenne à 200 km/h et relient la capitale, Stockholm vers les autres grandes villes de Suède que sont Göteborg, Uddevalla, Malmö, Växjö, Jönköping, Karlstad, Falun, Sundsvall, Gävle. Ces trains SJ font aussi le trajet depuis Stockholm vers Copenhague (Danemark) et Oslo (Norvège). Le record de 303 km/h est détenu par le train SJ 3000, qui relie Umeå au nord du pays à Malmö au sud. La compagnie SJ va investir 950 millions d'euros sur cinq ans pour l'achat d'une trentaine de rames dont la vitesse moyenne sera cette fois de 250 km/h et qui proposeront "une intelligence plus poussée en matière de maintenance, d’équipements techniques et de systèmes d’information des voyageurs".

9. YHT (Turquie, 303 km/h)

© iStock

YHT est l’acronyme de "Yüksek Hızlı Tren", qui signifie "train à grande vitesse" en turc. Il opère actuellement sur deux lignes: d'Ankara, la capitale, à Istanbul, et Ankara à Konya, vers le sud via Polatlı. Il relie Ankara et Istanbul en 4 heures, YHT est le seul service ferroviaire à grande vitesse en Turquie, avec des trains fonctionnant à des vitesses allant jusqu'à 250 km en moyenne. Le record de vitesse de 304 km/h a été réalisé en 2007.

8. Italo (Italie, 362 km/h)

© iStock

Il s'agit du premier TGV privé en Italie, construit par Alstom, dont la vitesse moyenne est de 300 km/h. La société NTV est derrière ce projet luxueux: on parle ici de trains avec trois classes (économique, business, club), dont la plus chic propose des sièges en cuir, des vestiaires ou encore des petits salons pour les femmes ou les hommes d'affaires. Le service à grande vitesse d'Italo comprend 4 lignes, avec les trains desservant 19 stations dans 14 villes, dont Rome, Naples, Turin, Vérome ou encore Florence. Selon GoEuro, "les Italiens ont prévu la construction de 346 km de nouvelles lignes: les LGV de Trenitalia et Italo constitueront alors 10% du réseau transalpin pour voyager plus facilement en train en Italie". 

7. ICE (Allemagne, 368 km/h)

© iStock

Les ICE sont les train "Intercity-Express", qui circulent sur l'ensemble du réseau allemand et vont jusqu'en Belgique (Bruxelles-Midi, Bruxelles-Nord, Liège Guillemins). Les trains les plus rapides de la flotte de la Deutsche Bahn, l'entreprise ferroviaire publique en Allemagne, sont les ICE 3, qui circulent en moyenne à 300 km/h. Ils circulent en Allemagne et en Belgique donc, mais vont jusqu'en France et et les Pays-Bas. La Deutsche Bahn compte construire 790 km de ligne supplémentaires.

6. Frecciarossa 1000 (Italie, 400 km/h)

© iStock

Le Frecciarossa 1000 fait partie de la famille de trains à grande vitesse de la compagnie ferroviaire italienne d’État Trenitalia. Il est "confortable, sûr et écologique, conçu de telle sorte que chacune de ses caractéristiques soit au plus haut niveau de ce que permettent les techniques aujourd'hui les plus avancées" selon la description de la compagnie sur son site web et peut atteindre la vitesse maximale de 400 km/h, même s'ils sont limités à 300 km/h sur les rails en Italie.

5. AVE (Espagne, 404 km/h)

© iStock

AVE est l'acronyme d'"Alta Velocidad Española", soit la "grande vitesse espagnole". Mais "ave" signifie aussi "oiseau" en espagnol. Le réseau AVE est le plus long réseau à grande vitesse en Europe: il est long de 3.240 kilomètres. L'AVE est exploité par Renfe, la compagnie ferroviaire nationale espagnole. Ses trains desservent les principales gares du pays: Séville, Barcelone, Madrid ou encore Valence. Un Barcelone-Madrid (via Saragosse), soit 612 kilomètres, se fait ainsi en 3h10 minutes, soit deux fois plus vite qu'en voiture.

4. KTX (Corée du Sud, 421 km/h)

© iStock

KTX est l'acronyme de "Korea Train Express", qui est aussi le nom du réseau ferroviaire à grande vitesse, sur lequel la vitesse est limitée à 300 km/h. Le train dernière génération KTX a établi ce record de vitesse de 421 km/h en 2013, neuf ans après la création du réseau en 2004. Les trains KTX au départ de Séoul, la capitale, desservent les principales gares de Corée du Sud: Yongsan, Busan ou encore Gwangju.

3. Shanghai Maglev Train (Chine, 501 km/h)

© iStock

Ce train au look futuriste est un train magnétique en lévitation (magnetic levitation, d'où "maglev"). Ce train passé toutes les 15 à 20 minutes et relie l'aéroport de Shanghai Pudong International Airport à la gare de Longyang Road, où il y a une correspondance avec le métro. La ligne a coûté 1,2 milliard de dollars (environ 1 milliard d'euros) à construire et a été inaugurée en 2002. Le record de vitesse a été atteint en 2003, lors d'un test non commercial, sans passager à l'intérieur. 

2. TGV (France, 575 km/h)

© iStock

Faut-il encore vraiment présenter le TGV (ou "Train à Grande Vitesse")? Mis en service en 1981, il circule sur la quatrième plus grande ligne à grande vitesse du monde, derrière celles du Japon, de la Chine et de l'Espagne. Son record de vitesse a été établi en 2007 par une rame de TGV spéciale sur la ligne Strasbourg-Paris, effaçant la précédente marque de 1990 (515,3 km/h). La marque des 600 km/h semble difficilement atteignable pour le TGV, puis que le caténaire, le fil électrique qui alimente le train n'est pas fait pour supporter une telle vitesse

1. SCMaglev (Japon, 603 km/h)

© iStock

Voici un autre train à suspension magnétique. Il n'est pas encore en service actuellement, puisqu'il faut encore créer une ligne pour ce genre de train, qui ne peut pas emprunter une ligne ferroviaire "classique". Ce record de vitesse a été réalisé en 2015, avec des passagers à bord. "Ce train est configuré de la même manière que pour une utilisation commerciale. Nous avons vu que le confort des passagers à cette haute vitesse s'est amélioré", avait expliqué Yasukazu Endo, responsable du centre expérimental de la compagnie japonaise des chemins de fer. Il faudra toutefois attendre 2027 pour que ce train soit accessible au grand public. Le train devrait ainsi relier les gares de Tokyo et Nagoya, distantes de 286 km, en 40 minutes

A lire aussi