Cover image
Economie

Comment miner du Bitcoin? Voici les étapes essentielles

Miner du Bitcoin consiste à transformer de la puissance de calcul en une devise cryptée. La machine fait tout le travail, mais voici comment l'installer.

Il existe trois méthodes pour acquérir du Bitcoin: l'acheter, le recevoir en cadeau ou le miner. Cette troisième méthode est souvent longue et énergivore mais, à condition d'avoir une installation adaptée et de savoir comment s'y prendre, elle peut se révéler rentable.

Miner du Bitcoin consiste à résoudre des équations pour permettre la création des blocs sur la blockchain. Lorsque cette opération est réussie, le mineur est récompensé en Bitcoins. Cette opération d'extraction est appelée "minage", car elle rappelle le travail des mineurs qui extraient le minerai sous la terre pour en faire de la monnaie.

Le matériel pour miner en solo ou en coopérative (pool)

  • un mineur, soit une machine de minage de type ASIC: Antminer S7, Avalon 6, Dragonmint 16T
  • un logiciel de minage qui va connecter votre machine à la blockchain: Honey Miner ou CGMiner
  • un ordinateur pour trouver l'adresse IP de votre machine
  • un portefeuille pour stocker les Bitcoins: il existe des wallets online ou des wallets matériels
  • une pièce isolée: la machine de minage est très bruyante
  • une bonne connexion internet
  • un ventilateur pour aérer la pièce: l'extraction de Bitcoin produit beaucoup de chaleur (environ 35 degrés Celsius)
  • une alimentation électrique: la machine va tourner 24h/24, sans interruption

L'Antminer Z9, le circuit intégré (ASIC) de la compagnie Bitmain

© Antminer

Un système d'alimentation électrique qui adapte la puissance

© Bitmain

Miner en solo

Premier point: il faut connecter l'alimentation au mineur ASIC. L'alimentation dispose d'un nombre de cordons attachés à celui-ci. Connectez chacun des cordons aux planches de hachage sur le mineur ASIC. Ensuite, branchez un cordon sur la carte de contrôle du mineur ASIC. Un mineur demande une puissance d'environ 1300 watt.

Connectez ensuite le mineur ASIC à votre routeur. Après avoir connecté l'alimentation au mineur ASIC, utilisez un câble Ethernet pour connecter le mineur ASIC à votre routeur, soit à la boîte qui sert d'interface pour vous connecter à internet.

Vous pouvez alors démarrer le mineur ASIC. Une fois que votre mineur ASIC est connecté à l'alimentation et à votre routeur, vous pouvez le démarrer en appuyant sur l'interrupteur Marche / Arrêt. Un indicateur LED devrait s'allumer. Le processus de démarrage prend environ 10 minutes.

Obtenir l'adresse IP d'un périphérique ASIC de chez Bitmain. Pour être sûr que vous obtenez l'IP correcte, rendez-vous sur le site de votre ASIC et cliquez sur l'onglet "Télécharger". Cliquez sur la page "Outils>Outils Bitmain" dans la "Support List". Téléchargez "IP Reporter" et unzippez-le. Exécutez "reporter.exe" et vérifiez que votre firewall ne le bloque pas. Appuyez 5 secondes sur le bouton "IP Reporter" et "reporter.exe" va vous indiquer l'adresse IP de votre ASIC.

Obtenir l'adresse IP d'un périphérique ASIC autre que Bitmain. Tapez l'adresse IP de votre routeur dans la barre d'adresse d'un navigateur web pour accéder à la page d'administration des routeurs. Vous pouvez utiliser n'importe quel navigateur web sur n'importe quel ordinateur connecté au routeur auquel votre mineur ASIC est connecté. Recherchez "Périphériques connectés" dans la page d'administration du routeur. La page d'administration du routeur diffère selon la marque et le modèle de votre routeur. Pour y accéder, tapez 192.168.1.1 dans votre navigateur web. Sur cette page, un onglet affichera tous les périphériques connectés à votre routeur. Vous trouverez le mineur ASIC dans cette liste. Cliquez dessus et ses données apparaîtront.

Maintenant que vous avez l'adresse IP de votre mineur, vous pouvez vous rendre sur l'interface de gestion de votre mineur. Il vous suffit de copier-coller l'adresse IP du mineur ASIC dans votre navigateur web et vous arriverez sur la page d'administration du mineur. Petite astuce pour gagner du temps: notez l'adresse IP du routeur ASIC quelque part, de manière à ce que vous puissiez facilement accéder à cette page à l'avenir sans devoir refaire tous les processus précédents.

Vous devrez alors vous connecter. Le mot de passe et le nom d'utilisateur par défaut sont habituellement "Root" et "Root". Pour en être sûr, consultez le mode d'emploi fourni avec la machine.

Dès que le mineur démarre, il commence à extraire des crypto-devises. Mais il ne le fait pas pour vous. Vous devez donc le configurer pour faire en sorte que les récompenses obtenues par son travail de calcul vous reviennent. Pour cela, vous devez entrer vos données personnelles dans "Miner Configuration". Vérifiez que votre portefeuille de cryptomonnaie est bien connecté - que vous avez bien entré votre clé Bitcoin - et vous n'avez plus qu'à attendre que les récompenses tombent.

© cryptocompare

Est-ce vraiment rentable?

Extraire du Bitcoin en solo est difficilement une activité rentable. Rien que le matériel est déjà coûteux. Actuellement, le mineur le plus performant du marché est le Dragonmint 16t, produit par la compagnie chinoise Halong. Dernièrement, la compagnie était en rupture de stock et il fallait compter six mois pour en obtenir un nouveau. Le prix de ce mineur tourne autour des 2.800 dollars américains, soit dans les 2.400 euros.

À cela, il faut ajouter le coût de l'électricité d'une machine qui tourne sans arrêt. Au vu de la difficulté actuelle du calcul de minage, certains sites estiment qu'il faut à peu près un an pour libérer un bloc de la chaîne. Cette opération donne droit à une récompense de 12,5 Bitcoins, soit 70.000 euros. Sachant que la machine consomme environ 3,55 euros par jour d'électricité, soit 1295.75 euros sur un an, l'opération devrait en principe vous rapporter, une fois les frais soustraits, 66.304.25 euros par an.

Mais d'autres estimations présentent des résultats beaucoup moins encourageants. Ainsi, le site cryptocompare estime qu'il faut 3.247 jours pour rentabiliser cette machine. Celle-ci ne rapporterait que 0.68 euros par jour, soit 260,73 euros par an. Et sur le site Quora, un internaute affirme qu'il faudrait... 98 ans pour libérer un bloc en solo. En facture d'électricité, cela représenterait 126.983.5 euros. Attendre 98 ans pour être en négatif de 54.583 euros, cela est tout sauf rentable.

Pire encore: sur le forum BitcoinTalk, un utilisateur indique que miner un seul Bitcoin avec un seul mineur prendrait actuellement 71.123 semaines, soit 1.367 ans...

Et, au delà des calculs de rentabilité, il faut également prendre en compte les facteurs de pénibilité causés par la chaleur et le bruit du mineur. Si vous avez un garage, vous pouvez laisser votre ASIC y tourner mais éviter de le faire dans votre bureau ou votre chambre à coucher. La température et le volume sonore rendront la pièce invivable.

Bill Rowell, CEO de Swiss Gold Global, dans la ferme de minage de Genesis Mining en Islande

© Swiss Global

Sur l'image ci-dessus, on peut voir derrière Bill Rowell les centaines de mineurs empilés les uns sur les autres. Dans la vidéo d'où est extrait cette image, le banquier suisse explique que la ferme compte plusieurs couloirs comme celui que l'on peut voir derrière lui.

Fermes de minage, mining pool et cloud mining

Miner du Bitcoin en solo est définitivement une activité non-rentable. Mais il existe des solutions alternatives pour être rémunéré en Bitcoin et pour que le système Bitcoin se pérennise.

Les fermes de minage parviennent à être rentables en faisant travailler côte à côte des centaines de mineurs. Ces fermes sont implantées dans des pays où l'électricité n'est pas trop chère, comme la Chine ou l'Islande. Au Chili, en 2016, l'électricité a été pendant quelques mois gratuite à cause d'une surproduction anarchique. Un certain nombre de mineurs ont pu profiter de cette panne de courant. Les fermes s'installent également dans des lieux frais, voire carrément froids, comme l'Islande. Ceci leur permet de faire baisser la température de leurs installations à moindres frais et d'économiser sur la ventilation.

Ces fermes de minage gagnent des Bitcoins en minant, mais également en louant leurs capacités de minage. C'est ce qu'on appelle le "cloud mining". Les utilisateurs souhaitant prendre part au processus d'extraction participent aux frais de roulement des installations et sont en retour rémunérés en Bitcoin. Par contre, il est important de surveiller de près ces méthodes car de nombreuses entreprises de cloud mining ont déjà arnaqué leurs clients.

Un autre procédé rentable consiste à mettre en commun les capacités de calcul des mineurs dans des coopératives d'extraction, appelées en anglais "mining pools". Ces groupes de mineurs s'entraident en quelque sorte pour trouver plus rapidement les solutions aux blocs et partagent ensuite les gains obtenus. Mais là encore, il s'agit de bien calculer la puissance de son installation et de comparer les rémunérations avec l'énergie dépensée.

Déjà lu?