Le président chinois Xi Jinping et le président américain Donald Trump

© EPA

Economie

La guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine ne fait qu'escalader

Vendredi, la Chine a appliqué des droits de douane sur une liste de 545 produits américains plus particulièrement produits dans les Etats qui ont voté pour le président américain Donald Trump lors des élections de 2016 en représailles des taxes à l’importation américaines qui ont commencé à s’appliquer sur une série de produits chinois le même jour.

Il s’agit de mesures de rétorsion à l'encontre des 25 % de droits de douane que les Etats-Unis ont eux-même commencé à imposer vendredi matin sur les machines, articles électroniques et d'équipements de haute technologie chinois. Parmi ces produits, on trouve des pneus d'avion, des pièces destinées au plate-forme de forage pétrolier et gazier, les batteries au lithium, les roulements à billes et les équipements médicaux comme les appareils à rayons X.

"La plus grande guerre dans l'histoire de l'économie"

Pour les Etats-Unis, l’impact de ces mesures devrait toucher une valeur de 34 milliards de dollars (environ 29 milliards d’euros) de produits, l’équivalent de celui qui devrait être infligé à la Chine.  

Le soja, le homard, le bourbon, le coton, le tabac et le propane liquéfié figurent parmi les produits ciblés par ces nouveaux droits de douane chinois.

Pékin a évoqué la "plus grande guerre dans l'histoire de l'économie" entre les deux plus grandes économies du monde, et les observateurs redoutent que l’on plonge dans un conflit commercial basé sur la logique de la loi du talion.

Trump avait en effet qu’il appliquerait de nouveaux droits de douane en cas de représailles de la Chine, et qu’il était prêt à taxer toutes les importations chinoises. Selon Bloomberg, le président a indiqué qu’il envisageait d’appliquer de nouvelles taxes à l’importation sur une gamme de produits chinois totalisant 16 milliards de dollars (environ 14 milliards d’euros) d’importations annuelles, et qu’au total, ce serait même une valeur de 500 milliards de dollars (environ 425 milliards d’euros) qui pourrait être atteinte.

Reuters rapporte que l’administration Trump a déjà pris des mesures pour réduire l’octroi de visas pour les étudiants chinois souhaitant étudier aux Etats-Unis. De son côté, le Congrès veut durcir le contrôle des investissements étrangers aux Etats-Unis. Une telle mesure risque d’affecter les investisseurs chinois, ce qui restreindra les capitaux chinois.

Une guerre très préjudiciable pour certaines entreprises américaines

Cette guerre commerciale promet d’être très préjudiciable pour les entreprises de certains secteurs. Elles risquent d’essuyer des annulations de commandes à l'exportation, et de perdre une partie de leur chiffre d’affaires. Ces entreprises risquent aussi d’être confrontées à des difficultés de planification de leur production. Par exemple, les producteurs de bourbon du Kentucky doivent effectivement investir maintenant pour satisfaire la demande des années futures. De même, les producteurs de soja doivent acheter maintenant les semences qui leur assureront les récoltes des saisons futures.

Un boycott des produits américains est possible

Selon le Washington Post, les experts estiment que les mesures de rétorsion chinoises pourraient aussi comprendre une augmentation du coût des inspections douanières. Les consommateurs  chinois pourraient aussi décider de boycotter les produits américains. C’est ce qu’ils ont fait l’année dernière contre le conglomérat sud-coréen Lotte, lorsque celui-ci a fait don d’un terrain de golf à l’Etat sud-coréen pour l’installation du bouclier anti-missile Thaad. Lotte, qui est actif dans le secteur de la distribution entre autres, est très présent en Chine, et ses magasins avaient fait les frais de la colère des citoyens chinois.

Sur le même sujet :