Cover image

© iStock

Travel & Food

D'où vient le nom Coca-Cola? Origines de la marque

Coca-Cola est sans nul doute l'une des marques les plus célèbres du globe. Mais pourquoi ce fameux soda s'appelle Coca-Cola? Voici son origine.

L'histoire de Coca-Cola commence avec Asa Candler, un apothicaire né en 1851 aux États-Unis. Le jeune homme ambitieux débarque en 1873 à Atlanta où il est embauché par un certain George Howard, un pharmacien de la ville au commerce florissant. Vu que Asa travaille bien et qu'il vient d'une famille aisée, il a une vie plutôt agréable en cette fin de 19ème siècle. 

En 1877, il devient l'associé de George Howard et épouse sa fille ce qui lui permet de reprendre l'entreprise de son beau-père quand celui-ci décède en 1886. Asa Candler passe donc à la tête d'une entreprise prospère qui détient pas moins de trois pharmacies dans la ville d'Atlanta

Concurrence

Mais Asa Candler ne tarde pas à sa heurter à la concurrence. La concurrence, elle s'appelle John Pemberton. Celui-ci tient une autre pharmacie à Atlanta mais la sienne est un peu spéciale. Il vend en effet toute une série de produits miracles faits à base de plantes et autres produits naturels. Pemberton assure qu'il peut guérir tout type de maux comme les insomnies, les migraines ou encore l'impuissance. 

En effet, le botaniste de formation a mis au point une boisson aux vertus stimulantes à base de vin français et de coca péruvienne. Mais après quelques mois de commercialisation, Pemberton doit revoir sa recette puisque l'alcool devient prohibé aux États-Unis en 1885. Il a alors l'idée de mélanger des noix de cola, des feuilles de coca et du sirop de sucre. Cette mixture avait pour but de souler les problèmes digestifs et de combattre les addictions à la nicotine et à la morphine. 

Avec le comptable de sa pharmacie, John Pemberton décide de nommer son breuvage "Coca-Cola" en référence aux deux ingrédients principaux de la boisson. Il dessine le logo lui-même, celui qui est toujours utilisé aujourd'hui. La couleur rouge est choisie en référence aux tonneaux qui renferment le coca. Pour commercialiser sa nouvelle trouvaille, il renomme son entreprise en Pemberton Chemical Company.

La fibre commerciale 

Malheureusement, John Pemberton n'est pas un bon commerçant et ne fait aucune publicité pour sa nouvelle boisson mis à part une banderole sur la devanture de son magasin. Les clients peuvent seulement se servir un verre dans la fontaine à soda du magasin contre 5 cents. Mais même en diluant le coca avec de l'eau gazeuse, la boisson n'est pas rentable pour Pemberton. Avant de mourir d'un cancer en 1888, Pemberton cherche alors quelqu'un à qui vendre son invention. 

C'est là que Asa Candler fait son retour. Contrairement à Pemberton, Candler est un commerçant hors pair et flaire la bonne affaire. Il décide alors de jeter son dévolu sur le Coca qui selon lui a un énorme potentiel surtout depuis que de l'eau gazeuse a été rajoutée. Il débourse alors 2.500 dollars pour racheter la boisson à Pemberton alors sur son lit de mort. Ce qu'il va en faire dépasse l'entendement. 

Publicités

Asa Candler, contrairement à John Pemberton, est convaincu que la publicité permettra de faire décoller son Coca. Il lance donc le 1er mai 1889 la toute première pub estampillée Coca-Cola et les résultats ne se font pas attendre: à la fin de l'année, les ventes ont été multipliées par 10 par rapport à l'année précédente. Et ce n'est que le début.

Car en 1892, il fonde avec son frère et l'ancien comptable de John Pemberton la Coca-Cola Company que l'on connait aujourd'hui. Candler ne se consacrera plus qu'à sa boisson et revend les trois pharmacies qu'il possédait à Atlanta. Exit les vertus thérapeutique du coca, maintenant "Coca-Cola désaltère". C'est en tout cas le message que veut faire passer Candler à travers ses multiples publicités. La publicité est primordiale pour Candler qui alloue 11.000 dollars au "budget réclame". Ce budget ne fera que grimper et il dépassera les 100.000 dollars au début du 20ème siècle. 

Candler est sans doute le premier homme à créer des calendriers promotionnels pour sa marque mais il ne s'arrête pas là. Il fait de la pub dans les journaux, au dos des romans populaires, dans les magazines et il crée des goodies aux couleurs de Coca-Cola: horloge, cendrier, verre etc. Mêmes les plus grandes stars américaines acceptent de faire de la pub pour la boisson. Le succès est tel qu'en 1894 une deuxième usine ouvre ses potes à Dallas. L'année suivante, les usines de Chicago et Los Angeles ouvrent également. Résultat: en 1900, 2 millions de litres de Coca-Cola sont écoulés aux États-Unis.  

Distribution

Un seul problème subsiste encore pour Candler: la distribution de son produit. Avant 1899, le Coca-Cola n'est trouvable que dans les fontaines à soda que l'on trouve de plus en plus dans les restaurants et commerces alimentaires. Mais en 1899 va se produire le véritable tournant de la compagnie car deux hommes d'affaires du Tennessee, Benjamin Thomas et Joseph Whitehead font une proposition à Asa Candler: distribuer le Coca-Cola EN BOUTEILLE sur tout le territoire américain. 

Inutile de préciser que cela va marcher du tonnerre. En 10 ans, 379 centres de conditionnement vont ouvrir partout aux États-Unis pour permettre d'amener le Coca aux quatre coins du pays. Ce n'est qu'en 1915 que le Coca-Cola aura sa bouteille définitive, celle que l'on connait aujourd'hui. Mais Asa Candler se fait vieux et il décide de revendre sa précieuse compagnie. Il en tirera 25 millions de dollars alors qu'on le rappelle, il avait acheté la recette pour 2.500 dollars. Candler meurt 10 ans plus tard d'une crise cardiaque et son successeur, Ernest Woodruf, se chargera de faire passer Coca-Cola d'une entreprise américaine à une compagnie mondiale.  

Lire aussi: