Cover image

© iStock

Economie

Voici le top 10 des Asiatiques les plus riches

De plus en plus d'Asiatiques apparaissent dans le classement annuel des personnes les plus riches au monde Forbes. Voici les 10 Asiatiques les plus riches.

10. Lui Che Woo (Hong Kong, 20,1 milliards d'euros, soit 17,26 milliards d'euros)

© EPA

Il s'agit de la 50e personne la plus riche au monde en 2018, selon le classement annuel de Forbes (à égalité avec He Xiangjian, qui apparaît aussi dans ce top 10 élargi de ce fait à 11 personnes). Lui Che Woo (à gauche sur la photo), a fondé la K. Wah International Holdings Limited, dont les activités principales sont les investissements et le développement immobiliers à Hong Kong, en Chine, à Singapour ou encore à Macau. C'est d'ailleurs à Macau que cet homme d'affaires de 89 ans dirige l'opérateur de casinos Galaxy Entertainment Group. Il est toujours président de ces deux groupes.

Très engagé dans des causes philanthropiques, il a fait des dons à plusieurs universités pour aider dans la recherche médicale. Il a également investi plusieurs dizaines de millions de dollars pour créer des bourses d'études afin d'aider les jeunes Chinois à aller étudier à l'étranger. Il a aussi donné son nom au Lui Che Woo Prize – Prize for World Civilisation pour rendre "hommage aux gens ou aux organisations qui ont fait de remarquables contributions au bien-être de l’humanité, en les encourageant à persévérer dans leurs efforts dans cette direction".

10. He Xiangjian (Chine, 20,1 milliards d'euros, soit 17,26 milliards d'euros)

© Capture d'écran YouTube

Il s'agit de la 50e personne la plus riche du monde en 2018, selon le classement annuel de Forbes (à égalité avec Lui Che Woo, qui apparaît aussi dans ce top 10 élargi de ce fait à 11 personnes). He Xiangjian est le fondateur de Midea, entreprise spécialisée dans la production d'électroménagers et de climatiseurs et qui emploie plus de 100.000 personnes à travers le monde. Il a quitté son poste dans la compagnie en 2012, mais reste l'une des personnes les plus riches de Chine et même d'Asie, en atteste sa 10e place dans ce classement. Âgé de 75 ans, il a été le plus grand donateur chinois à des œuvres philanthropiques en 2017, avec 1,09 milliards de dollars de dons (environ 930 millions d'euros).

9. Yang Huiyan (Chine, 21,9 milliards de dollars, soit 18,80 milliards d'euros)

Il s'agit de la 43e personne la plus riche au monde en 2018 selon le classement annuel de Forbes. Elle est aussi la Chinoise la plus riche, la 5e femme la plus riche au monde, et la deuxième plus jeune personne du top 50 des personnes les plus riches au monde derrière Mark Zuckerberg (34 ans). Personnage quelque peu mystérieux et peu présente dans les médias, elle a hérité sa fortune de son père, Yang Guoqiang, fondateur du conglomérat Country Garden, qui possède des intérêts dans le développement immobilier, la construction, l'aménagement et la décoration, la gestion immobilière et les opérations hôtelières un peu partout dans le monde. Elle a reçu 70 % des parts de ce conglomérat en 2007, juste avant son entrée à la Bourse de Hong Kong. Elle en posséderait désormais 57 %.

8. Masayoshi Son (Japon, 20,5 milliards de dollars, soit 17,60 milliards d'euros)

© EPA

Il s'agit de la 39e personne la plus riche du monde en 2018 selon le classement annuel de Forbes. Masayoshi Son, homme le plus riche du Japon, est le fondateur et le président actuel de SoftBank, conglomérat spécialisé dans les investissements dans l'Internet, la téléphonie ou encore la robotique. À ce titre, SoftBank possède des parts dans Yahoo Japon, Alibaba, Uber, et des dizaines d'autres compagnies. De quoi assurer à l'entreprise un résultat net de 11,5 milliards d'euros en 2017, soit un bénéfice net triplé comparé à l'année précédente.

Sa compagnie a par exemple investi 35 milliards de dollars (soit environ 30,06 milliards d'euros) à travers 100 autres entreprises, dont Uber, en 2017. Une success-story incroyable pour celui dont les parents élevaient des volailles et des cochons quand il était enfant. Et ce malgré quelques couacs retentissant: Masayoshi Son est notamment connu pour avoir perdu plusieurs dizaines milliards de dollars au début des années 2000 à cause du crash de la Bulle internet. En homme d'affaires aguerri et reconnu, il a su parfaitement rebondir.

7. Wang Jianlin (Chine, 30 milliards de dollars, soit environ 25,75 milliards d'euros)

© EPA

Il s'agit de la 26e personne la plus riche du monde en 2018 selon le classement annuel de Forbes. Wang Jianlin est le fondateur du Dalian Wanda Group, la plus grande société de développement immobilier de Chine et la plus grande chaîne de salles de cinéma au monde (après avoir acheté AMC Theathers en 2012). Il a été l'homme le plus riche de Chine il y a quelques années, avant de perdre ce titre (et des milliards d'euros), suite aux difficultés économiques rencontrées par son conglomérat et sanctionné par Pékin car investissant trop à l'étranger. 

Le groupe possède entre autres des hôtels et des centres commerciaux, et a été l'un des actionnaires de l'Atlético Madrid, l'un des meilleurs clubs de football espagnols, jusqu'en février 2018: le stade du club madrilène porte d'ailleurs son nom via un projet de naming. Ancien militaire, Wang Jianlin a réussi en quelques années à construire un empire immobilier qu'il n'est pas prêt de partager: il possède 98% des parts du Dalian Wanda Group, les 2 % appartenant... à son fils.

6. Lee Shau-Kee (Hong Kong, 30,3 milliards de dollars, soit environ 26,02 milliards d'euros)

© Capture d'écran YouTube

Il s'agit de la 24e personne la plus riche du monde en 2018 selon le classement annuel de Forbes. Il a même été le 4e homme le plus riche du monde et le plus riche de Chine en 1997. Lee Shau-Kee est le fondateur et président de Henderson Land Development (un promoteur immobilier côté en Bourse dès 1981) et encore le président de la Hong Kong and China Gas Company Limited. Issu d'une famille pauvre, il est désormais le deuxième homme le plus riche de Hong Kong, à 90 ans.

Il a dernièrement vendu, pour la première fois depuis 1993, des parts de sa société Handerson Land Development, dont il détenait jusqu'à 70 % du capital. Acteur majeur de l'économie de la région, il est surnommé le "Warren Buffet de Hong Kong" et est lui aussi connu pour ses activités philanthropiques: il a offert plusieurs centaines de millions de dollars pour l'éducation déjà. Des employés de son groupe ont également eu le droit à un cadeau à plusieurs reprises après la naissance de l'un de ses petits-enfants.

5. Hui Ka Yan (Chine, 30,3 milliards de dollars, soit environ 26,02 milliards d'euros)

© EPA

Hui Ka Yan est également la 24e personne la plus riche du monde, selon le classement de Forbes. Il est aussi connu sous le nom de Xu Jiayin: il était l'homme le plus riche de Chine en 2017, avant d'être détrôné un an plus tard. Hui Ka Yan est le fondateur et le président d'Evergrande Real Estate Group, l'un des plus grands promoteurs immobilier résidentiel et commercial de Chine. 

Surnommé "le Donald Trump chinois", en raison de ses achats souvent bien sentis et de sa stratégie d'acquisition de biens, il a gagné plus d'argent en 2017 que n'importe quel autre milliardaire, y compris Jeff Bezos ou Bill Gates, quadruplant ainsi sa fortune. Hui Ka Yan est aussi l'actionnaire du club de football de Guangzhou qu'il a rebaptisé du nom de son entreprise et dans lequel Alibaba possède aussi des parts: dans ce domaine-là aussi, il rencontre un sacré succès, puisque son équipe (bâtie à coups de milliards de yens) a remporté le championnat chinois ces 7 dernières années.

4. Li Ka-Shing (Hong Kong, 34,9 milliards de dollars, soit environ 29,97 milliards d'euros)

© EPA

Il s'agit de la 23e personne la plus riche au monde en 2018 selon le classement annuel de Forbes. Surnommé "Superman" pour son sens des affaires, c'est l'un des businessman les plus influents d'Asie, mais aussi l'homme le plus riche de Hong Kong. Il a pris une retraite bien méritée en mai 2018, à 89 ans, alors qu'il a bâti un empire économique grâce à plusieurs sociétés qu'il dirigeait: CK Hutchison, CK Asset Holdings, A.S Watson Group (leader mondial de la gestion portuaire), CK Infrastructure Holdings et Power Assets Holdings, spécialisés dans des activités diverses (immobilier, investissement, activités portuaires...). C'est son fils, Victor Li, qui a repris toutes ses activités qui s'étendent dans plus de 50 pays.

Pour l'anecdote, il a commencé sa carrière dans le business en investissant en 1950, à 21 ans, dans une entreprise de création de fleurs en plastique destinées au marché européen, qu'il savait friand de cet objet à l'époque. Li Ka-Shing est également connu pour ses dons, par le biais de sa fondation, qui s'élèvent à plusieurs centaines millions de dollars à des œuvres philanthropiques (pour l'éducation, la santé...), à des monastères, ou dernièrement pour l'acheminement de matériel pour aider les victimes du séisme au Népal en 2017.

3. Jack Ma (Chine, 39 milliards d'euros, soit environ 33,49 milliards d'euros)

© EPA

Il s'agit de la 20e personne la plus riche au monde en 2018 selon le classement annuel de Forbes. Il est peut-être le nom le plus connu de ce top 10 pour le grand public. Ou du moins le visage le plus connu. Impossible de passer à côté de Jack Ma, le "papa" d'Alibaba. La société chinoise de e-commerce ressort d'un exercice 2017/2018 exceptionnel, avec un chiffre d'affaires de 39,9 milliards de dollars (environ 34,28 milliards d'euros), soit + 58 % comparé à l'exercice précédent. Il possède également Taobao, site d'enchères en ligne devenu le cauchemar d'eBay, Tmall, un autre site d'e-commerce, ou encore Alipay, un système de paiement en ligne. Sa success-story (il était professeur d'anglais avant de cofonder Alibaba en 1999) a déjà fait l'objet de plusieurs livres. Il rencontre régulièrement les chefs d’État du monde entier, conscients de l'importance du personnage et de sa soif d'investissements. Jack Ma s'est investi ces dernières années dans la protection de l'environnement, en créant notamment The Paradise Foundation.

2. Mukesh Ambani (Inde, 40,1 milliards de dollars, soit environ 34,44 milliards d'euros)

© EPA

Il s'agit de la 19e personne la plus riche du monde en 2018 selon le classement annuel de Forbes. C'est aussi l'homme le plus riche d'Inde. Mukesh Ambani dirige le conglomérat Reliance Industries, spécialisé dans l'industrie pétrochimique et les secteurs du gaz et du pétrole et fondé par son père Dhirubhai Ambani, décédé en 2002. À la mort de ce dernier, Mukesh Ambani et son frère Anil Ambani se sont partagés l'empire familial. Reliance Industries est désormais l'une des compagnies indiennes les plus importantes au monde par son chiffre d'affaires et sa valorisation boursière.

Mukesh Ambani est aussi connu pour son amour du sport (il a investi des centaines de millions d'euros dans le football, le cricket ou le hockey sur gazon) et pour habiter dans l'Antilia Building, à Bombay, l'une des résidences privées les plus chères du monde selon Forbes (estimée à 1 milliard de dollars, soit environ 860 millions d'euros). Il donne régulièrement de l'argent aux causes philanthropiques également.

1. Ma Huateng (Chine, 45,3 milliards de dollars, soit envron 38,91 milliards d'euros)

© EPA

Il s'agit de la 17e personne la plus riche du monde en 2018 selon le classement annuel de Forbes. Il est également connu sous le nom de Pony Cha. Ma Huateng est le cofondateur de Tencent, le géant de l'Internet, qui fait partie des géants chinois de la tech, aux côtés d'Alibaba, Baidu et Xiaomi (les BATX, à opposer aux GAFA américains). Plutôt logique avec son chiffre d'affaires de 36 milliards de dollars pour 2017 (soit environ 31,02 milliards d'euros). Tencent possède notamment 12,7 % du capital de Snapchat, mais surtout la messagerie WeChat, très populaire en Chine en raison de l'interdiction de Facebook. WeChat compte près d'1 milliard d'utilisateurs mensuels. 

Son entreprise a également racheté l'entreprise finlandaise Supercell, spécialisée dans le développement de jeux vidéo. On doit notamment à cette dernière le célèbre Clash of Clans. Cité par Fortune dans son top 10 des businessmen 2017, Ma Huateng est également député et membre de l'Assemblée nationale populaire de Chine depuis 2013. Il est souvent opposé à Jack Ma, beaucoup plus médiatisé et qui évoque plus facilement son succès. Mais en 2018, c'est bien Ma Huateng la personne la plus riche en Asie.

Vous pouvez aussi retrouver le top 10 des Européens les plus riches, le top 10 des Américains les plus riches, et le top 10 des femmes les plus riches.

A lire aussi