Cover image

© iStock

Economie

Voici le classement des 10 femmes les plus riches au monde

Plusieurs femmes font partie du top 100 des personnes les plus riches au monde selon Forbes. Voici les 10 qui possèdent la plus grande fortune.

10. Charlene de Carvalho-Heineken (Pays-Bas, 15,8 milliards de dollars soit environ 13,57 milliards d'euros)

© epa

Elle se classe à la 86e place des personnes les plus riches du monde selon le classement Forbes. Il s'agit tout simplement de la Néerlandaise la plus riche du pays, même si elle vit à Londres avec son mari. C'est également la femme la plus riche du Royaume-Uni, à en croire le Sunday Times. Comme son nom l'indique, elle est la descendante de la famille Heineken, qui a fondé la brasserie du même nom. Elle a donc hérité de 25 % des parts de l'entreprise familiale à la mort de son père, Freddy Heineken, en 2002. 

Charlene de Carvalho-Heineken est aussi la directrice exécutive de la brasserie, elle qui appartient au bureau de l'entreprise depuis 1988. Son mari fait également partie du board de Heineken. Mère de 5 enfants, elle a permis à la brasserie de continuer son expansion, pour atteindre un chiffre d'affaires record de 21,89 milliards d'euros en 2017, soit une hausse de 5,3 % par rapport à l'année précédente. Heineken reste toutefois derrière ses concurrents dans le secteur des brasseries: Carlsberg et AB InBev-SAB Miller.

9. Abigail Johnson (États-Unis, 15,9 milliards de dollars, soit environ 13,66 milliards d'euros)

© Facebook

Elle se classe à la 83e place des personnes les plus riches du monde selon le classement Forbes. Abigail Johnson est la petite-fille d'Edward Johnsson II, qui a créé Fidelity Investments en 1946. Cette multinationale spécialisée dans la gestion d'actifs pour le compte de tiers est le leader dans son domaine. Abigail en possèderait 24,5 % des parts, à en croire Forbes, contre 5 % pour son frère et sa sœur. À 56 ans, elle en est la présidente et la CEO depuis 2016, année où elle a succédé à son père, Edward C. "Ned" Johnson III, à ces postes.

Elle dirige également Fidelity International, filiale de "l'entreprise" familiale. De quoi faire d'elle l'une des femmes les plus puissantes au monde, en plus d'une des plus riches: selon Forbes, cette diplômée de Harvard est la 7e femme la plus puissante au monde, derrière Angela Merkel et Theresa May, mais devant Christine Lagarde, la directrice du FMI, par exemple. En 2016, elle n'était "que" 16e de ce classement, preuve de sa montée en puissance ces derniers mois.

8. Iris Fontbona (Chili, 16,3 milliards de dollars, soit environ 14 milliards d'euros)

© Facebook

Elle se classe à la 80e place des personnes les plus riches du monde selon le classement Forbes. Si beaucoup de personnes parmi les plus riches au monde ont bénéficié d'héritages familiaux pour construire leur richesse, Iris Fontbona a hérité, elle, de la fortune de son mari. Elle la veuve d'Andrónico Luksic Abaroa (décédé en 2005), fondateur du Luksic Group au Chili. D'abord spécialisée dans l'extraction du cuivre, cette entreprise a ensuite étendu ces activités: extraction minière, finance, boissons et nourriture, énergie, transport...: elle est incontournable en Amérique du Sud, puisqu'on la retrouve au Chili bien sûr, mais également en Argentine, au Brésil ou encore en Colombie.

Elle est également la personne la plus riche du Chili et la 5e la plus riche d'Amérique du Sud. Iris Fontbona (mariée pendant 18 ans à son défunt mari) dirige avec son fils Antofagasta Plc, qui contrôle lui l'extraction du cuivre au Chili et possède plusieurs filiales à travers le monde. Elle possède aussi la majorité des parts de Quinenco, un consortium qui opère dans différents secteurs de l'économie (banque, bière, manufacture...). Elle est engagée dans diverses causes philanthropiques: elle a notamment fait un don record de 3 millions de dollars (environ 2,57 millions d'euros) au Téléthon chilien en 2011.

7. Gina Rinehart (Australie, 17,4 milliards de dollars, soit environ 14,94 milliards d'euros)

© epa

Elle se classe à la 69e place des personnes les plus riches du monde selon le classement Forbes. En 2012, elle était tout simplement la femme la plus riche du monde, mais elle a depuis perdu ce titre. Cette femme d'affaires reste toutefois la personne la plus riche d'Australie. Gina Rinehart est l'héritière de Lang Hancock (décédé en 1992), fondateur de la compagnie Hancock Prospecting, qui est spécialisée dans le minerai de fer. Un groupe qu'elle a développé pour en faire une entreprise prospère et puissante, ce qui n'était pas le cas lorsqu'elle est arrivée à sa tête: elle n'apprécie donc pas son surnom "d’héritière des mines", considérant avoir construit sa fortune toute seule. 

Gina Rinehart a investi également dans les médias: elle possède par exemple 10 % du groupe Channel 10 (chaine de télévision australienne) et elle est la principale actionnaire de Fairfac Media, deuxième groupe de journaux le plus important du pays et coté en Bourse. Elle est également la troisième plus grande propriétaire de bétail du pays, avec 23 propriétés un peu partout en Australie. Elle s'est fait remarquer il y a quelques années en affirmant qu'elle était prête à payer ses salariés 2 dollars par jour en Afrique (environ 1,60 euro) et en allant jusqu'au tribunal avec ses deux enfants aînés, qu'elle refusait d'inclure dans le contrôle du trust familial.

6. Laurene Powell Jobs (États-Unis, 18,8 milliards de dollars, soit 16,14 milliards de dollars)

© Getty images

Elle se classe à la 58e place des personnes les plus riches du monde selon le classement Forbes. Elle est la femme la plus riche de l'industrie des nouvelles technologies. Laurene Powell Jobs est la veuve de Steve Jobs, le fondateur d'Apple, décédé en 2011. Diplômée de Stanford, elle possède désormais 0,7 % des parts d'Apple, 4 % de Disney à titre personnel et 2,5 % via son trust. Elle aurait également acheté 20 % des parts de Monumental Sports & Entertainment, compagnie qui possède notamment l'équipe de basket des Washington Wizards qui évolue en NBA. Elle est également l'actionnaire majoritaire du magazine américain The Atlantic.

Laurene Powell Jobs s'investit depuis des années dans des causes philanthropiques et citoyennes. Elle a notamment fondé dès 1997 College Track, une organisation à but non lucratif qui aide les enfants issus de milieux défavorisés à l'école, afin de les guider vers l'université. Elle est aussi la fondatrice d'Emerson Collective, une association à but non lucratif qui œuvre dans le milieu de l'éducation. La veuve de Steve Jobs est également membre du board du Council on Foreign Relations, think thank américain qui s'intéresse à la politique étrangère et migratoire des États-Unis. Proche des Clinton, elle s'oppose régulièrement à la politique de Donald Trump.

Autant d'activités qui font d'elle la 14e femme la plus influente du monde selon le classement annuel de Forbes.

5. Yang Huiyan (Chine, 21,9 milliards de dollars, soit 18,80 milliards d'euros)

© Facebook

Elle se classe à la 43e place des personnes les plus riches du monde selon le classement Forbes. C'est aussi la plus jeune femme de ce top 10: elle n'a que 36 ans. C'est bien simple: dans le top 50 des personnes les plus riches du monde, seul Mark Zuckerberg, le papa de Facebook qui est 5e de ce classement, est plus jeune qu'elle (il n'a que 34 ans). Elle a hérité sa fortune de son père, Yang Guoqiang, fondateur du conglomérat Country Garden, qui possède des intérêts dans le développement immobilier, la construction, l'aménagement et la décoration, la gestion immobilière et les opérations hôtelières un peu partout dans le monde.

Son père lui a transmis 70 % des parts du conglomérat en 2007 alors qu'elle n'avait que 26 ans, juste avant que Country Garden soit cotée à la Bourse de Hong-Kong: elle en est toujours l'actionnaire majoritaire mais aussi la présidente. Femme la plus riche de Chine, elle a gagné en janvier 6,1 milliards de dollars (environ 5,24 milliards d'euros) en seulement... sept jours, faisant mieux par exemple que Bill Gates ou Jeff Bezos, les deux hommes les plus riches du monde. Diplômée de l'université d'Ohio, on ne connait que peu de détails sur sa vie privée et elle n'apparaît que très peu dans les médias. 

4. Jacqueline Mars (États-Unis, 23,6 milliards de dollars, soit environ 20,27 milliards d'euros)

© Getty images

Elle se classe à la 34e place des personnes les plus riches du monde selon le classement Forbes. C'est la femme la plus âgée de ce top 10, du haut de ses 78 ans, et aussi la deuxième plus riche des États-Unis. Comme son nom l'indique, elle est l'héritière du groupe d'agro-alimentaire Mars, fondé par son grand père Franklin Clarence Mars et dirigé ensuite par son père Forrest Edward Mars Senior. Elle a siégé entre 1973 et 2016 au conseil d’administration de Mars, dont elle est également vice-présidente. Jacqueline Mars a également acquis VCA, entreprise spécialisée dans les soins pour les animaux, en 2017: le groupe est ainsi le leader du marché vétérinaire aux États-Unis. Mars est désormais dirigé par Victoria B. Mars, la nièce de Jacqueline Mars, dont la fortune est évaluée à 5,9 milliards de dollars (environ 5,07 milliards d'euros). Bien moins que celle de sa tante donc.

3. Susanne Klatten (Allemagne, 25 milliards de dollars, soit environ 21,609 milliards d'euros)

© epa

Elle se classe à la 32e place des personnes les plus riches du monde selon le classement Forbes. Elle fait aussi partie des 10 Européens les plus riches. Héritière du groupe BMW, elle en possède 19,2 % des parts. Soit moins que son frère, Stefan Quandt (23,7 %). Mais en femme d'affaires aguerrie (elle est présente dans le top 100 de Forbes depuis plusieurs années), Susanne Klatten a su diversifier ses sources de revenus: elle possède également des parts dans le groupe chimique allemand Altana et dans diverses entreprises (SGL Carbon, Nordex, Avista Oil). Discrète dans les médias, elle a récemment fait parler d'elle suite à sa séparation avec son mari, avec qui elle était mariée depuis 28 ans.

2. Françoise Bettencourt Meyers (France, 42,2 milliards de dollars, soit environ 34,406 milliards d'euros)

© epa

Elle se classe à la 18e place des personnes les plus riches du monde selon le classement Forbes. Elle fait aussi partie des 10 Européens les plus riches et c'est aussi la femme la plus riche de France. Elle a hérité sa fortune de sa mère, Lilian Bettencourt, décédée en 2017 et qui a longtemps était la femme la plus riche du monde. Elle est la petite-fille d'Eugène Schueller, fondateur du groupe l'Oréal en 1909. Françoise Bettencourt Myers (qui a déjà écrit 3 livres également) possède 33 % des parts de l'Oréal et dirige la holding familiale Téthys. Elle pourrait devenir la femme la plus riche du monde en 2019: si on en croit le classement en temps réel des personnes les plus riches du monde de Forbes, elle a déjà gagné plusieurs milliards de dollars entre janvier et juin 2018, contrairement à Alice Walton qui la dépasse dans le classement 2018. Mais leurs fortunes fluctuent tellement qu'il est impossible d'affirmer quoi que ce soit pour l'instant...

1. Alice Walton (États-Unis, 46 milliards de dollars, soit environ 39,52 milliards d'euros)

© Getty images

Elle se classe à la 16e place des personnes les plus riches du monde selon le classement Forbes. Elle est aussi, bien sûr, la femme la plus riche des États-Unis. Alice Walton est l'unique fille de Sam Walton, fondateur du groupe Walmart. Cadette de la fratrie, elle a aussi trois frères, dont deux sont décédés. Elle possède 51 % des parts de Walmart avec son dernier frère, mais n'a jamais eu de rôle actif dans la société, explique Business Insider. La multinationale la plus prospère du secteur de la grande distribution lui assure toutefois des revenus conséquents, ce qui est plutôt logique avec un chiffre d'affaires de 500,343 milliards de dollars en 2017 (soit environ 429,881 milliards d'euros).

Alice Walmart se distingue notamment par sa passion de l'art: elle possède une collection estimée à plusieurs centaines de millions de dollars et a fondé en 2011 le Crystal Bridges Museum of American Art, spécialisé dans l'art américain, dans sa ville natale en Arkansas. Elle possède, notamment dans sa collection personnelle, des tableaux de Andy Warhol ou de Norman Rockwell. Discrète dans les médias et divorcée à deux reprises, elle n'a jamais eu d'enfant. Alice Walton s'est signalée en soutenant la campagne présidentielle d'Hillary Clinton après avoir soutenu celle... de Georges Bush quelques années plus tôt. 

Vous pouvez aussi retrouver le classement des 10 Européens les plus riches et des 10 Américains les plus riches

Lisez aussi: