Cover image

© Genesis

Economie

Mais qui sont les mineurs derrière la Blockchain, le Bitcoin et les cryptomonnaies?

Le minage est une opération numérique importante qui consiste à valider un ensemble de transactions dans un bloc. Cette opération est réalisée par des mineurs: qui sont-ils? 

Qu'est-ce que le minage?

Le minage est le procédé de sécurisation d'un réseau blockchain et le mineur est celui qui valide et contrôle les transactions des utilisateurs. Un utilisateur A envoie un bloc d'informations à un utilisateur B. Cette opération est notée dans une espèce de livre de compte, autrement dit un bloc de la blockchain (soit la base de données qui contient l’historique de tous les échanges effectués entre les utilisateurs). Pour en savoir plus sur ce qu'est la blockchain et le minage, nous vous conseillons la lecture de cet article ici et de celui-ci.

Cette chaîne de blocs est sécurisée et partagée par les différents utilisateurs, sans aucun intermédiaire ni autorité centrale, ce qui permet à chacun de vérifier la validité de la chaîne. Et c'est là que les mineurs entrent en jeu, en tant que noeuds du réseau. Ils commencent par valider et transformer toutes les données de transactions, grâce à un algorithme informatique, en une valeur cryptée que l'on appelle un "Hash". 

La technique s'appelle le "proof-of-work", ou preuve de travail, et consiste en la résolution de problèmes algorithmiques. Ce qui revient donc à effectuer des calculs mathématiques. Une fois le bloc validé, celui-ci est horodaté et ajouté à la blockchain. Quelques instants plus tard, la transaction est alors visible pour le récepteur ainsi que pour l’ensemble du réseau.

© Genesis

Qui sont les mineurs?

Les mineurs sont en quelque sorte les comptables qui enregistrent chacune des transactions réalisées sur la chaîne de blocs. Ils mettent leur puissance de calcul au service du réseau. Actuellement, un mineur gagne 12,5 Bitcoins pour chaque bloc créé auxquels il faut ajouter le remboursement des frais de transaction. Attention: un mineur désigne autant la personne qui est propriétaire d'une infrastructure permettant de faire du minage que la machine de minage. Pour cet article, nous nous sommes focaliser sur les individus qui minent.

Il y a trois types de mineurs: les mineurs en solo, les mineurs qui travaillent avec un pool, soit avec un groupe de mineurs et finalement les mineurs "professionnels", soit ceux qui créent toute une industrie autour du minage.

Les mineurs solo travaillent dans leur coin avec leur propre infrastructure mais ils sont plutôt rares. Car le minage est une activité coûteuse et bruyante qui produit beaucoup de chaleur. À moins d'avoir plusieurs machines qui tournent à plein régime 24h/24, cette activité n'est pas rentable. Une machine seule peut parfois prendre une année avant de trouver le hash qui va permettre la transaction. Ce hash étant récompensé par 12,5 Bitcoins, ça lui fait, au cours actuel de la monnaie, environ 63.194 euros. Auxquels il faudra soustraire les frais d'électricité. Beaucoup estiment que l'effort demandé n'est pas assez rentable par rapport aux gains reçus.

Les mineurs en pool sont ceux qui se réunissent sur Internet pour résoudre plus rapidement les équations de hachage, ces calculs complexes qui génèrent les blocs de données. Cette jonction des efforts leur permet de regrouper leurs ressources tout en divisant la récompense de manière égale en fonction du nombre de partages qu'ils ont contribué à résoudre. Cette méthode rend l'extraction beaucoup plus rapide mais la méthode utilisée pour allouer des récompenses et le montant final que vous recevrez dépendront du pool en question. C'est pourquoi il est important de bien choisir son "mining pool" pour ne pas en sortir lésé.

La dernière catégorie concernent les entreprises qui ont décidé de faire du minage leur activités à temps complet. Des entreprises comme Genesis MiningAntPool ou BitFury ont acheté de grands espaces qu'ils ont rempli d'appareils de minage ou mineurs. On appelle ces espaces des fermes de minage. Dans une vidéo de Motherboard, une entreprise chinoise montre qu'elle fait tourner sans arrêt 3.000 mineurs. Le bruit de fond est permanent et les opérations produisent une quantité de chaleur si importante que les salles de minage ont été équipées de grands ventilateurs. Si ces opérations ont un résultat - l'entreprise chinoise récoltait, en 2015, entre 20 à 25 Bitcoins par jour - elles ont aussi un coût - la facture mensuelle d'électricité s'élevait à environ 69.000 euros par mois. Pour réduire les frais, certaines de ces compagnies ont recours au Cloud Mining, soit le partage des frais en échange du partage des gains.

© iStock

Minage: gain pas si évident

Il faut savoir qu'être rémunéré grâce au minage n'est pas forcément si évident. D'abord, parce qu'il devient de plus en plus difficile de trouver les hash pour autoriser les transactions. Et ensuite, parce que les récompenses baissent avec le temps.

Autrefois, la réponse aux calculs pouvait être trouvée facilement avec un simple ordinateur portable. Aujourd'hui, il faut une machine avec une puissance de calcul beaucoup plus élevée, comme un mineur (voir notre article "De quoi ais-je besoin pour faire du minage?"). Il faut un apport en électricité important et une pièce aérée, sachant qu'un appareil de minage peut faire monter la température de la pièce jusqu'à 40 voire 50 degrés.

La récompense accordée lorsqu'un bloc de minage est libéré est actuellement de 12,5 Bitcoin. Mais cette récompense est divisée par deux tous les 4 ans environ, soit tous les 210.000 blocs minés. La blockchain contenant les Bitcoins contient 21 millions de Bitcoins et c'est inchangeable. Ce chiffre a été fixé par son créateur Satoshi Nakamoto. À l’heure actuelle, il y a 17.121.650 Bitcoins en circulation, selon Coin Market Cap, et les estimations pointent 2140 pour que tous les Bitcoins soient créés. À ce moment là, miner du Bitcoin n'aura plus d'intérêt.

Toutefois, le processus de minage se fait également pour les autres monnaies et il est possible d'être rémunéré en passant par des plateformes qui louent leurs serveurs. Chez Genesis, par exemple, vous pouvez miner du Dash, de l’Ethereum, du Litecoin, du Monero ou du Zcash. Avec la plateforme chinoise OXBTC, il est possible de miner du Bitcoin, du Litecoin et de l'Ethereum.

Mais au final, qu'il soit question de Bitcoin, d'Ethereum ou de Litecoin, la question la plus importante reste: est-ce que mon investissement sera rentabilisé? Et à cette question, seule une bonne analyse du marché permet d'avoir une réponse claire.

Déjà lu?