Foule d'Américains

© Getty Images

Politique

Sondage choc : 44 % des Américains craignent une nouvelle guerre civile dans les 5 ans

44 % des électeurs américains s'attendent à ce que les États-Unis sombrent dans une nouvelle guerre civile dans les 5 prochaines années. C’est ce qui ressort d’un sondage réalisé par Rasmussen Reports, l'un des trois organismes électoraux qui ont prédit correctement la victoire tout à fait inattendue de Donald Trump lors des élections présidentielles de 2016.

31 % des répondants pensent qu'une telle guerre civile est "probable", 11 % considèrent même cette possibilité "très probable". Les démocrates (37 %) ont plus peur de la guerre civile que les républicains (32 %) et les indépendants (26 %).

Autres résultats remarquables de l'enquête menée auprès de 1 000 électeurs inscrits (marge d'erreur de 3 %):

  • 59 % craignent que ceux qui s'opposent à la politique du président Trump aient finalement recours à la violence.
  • 53 % craignent que ceux qui critiquent l'image que les médias de Trump emploient la violence,
  • 55 % des répondants pensent que le pays est de plus en plus divisé. Cette proportion était de 50 % après le départ d'Obama.
  • Les femmes et les électeurs de moins de 40 ans ont plus peur d'une éventuelle guerre civile que les hommes et les électeurs plus âgés.
  • Ce sont surtout les Noirs (44 %) qui craignent une nouvelle guerre civile, chez les Blancs cette crainte tombe à 28 %.
  • Seulement 40 % des personnes interrogées pensent que le pays se porterait mieux aujourd'hui avec Hillary Clinton à la présidence.
  • 51 % pensent que Trump ne doit qu'à lui-même sa mauvaise relation avec les médias, mais ils ne sont que 40 % à penser que les médias ne créditeront jamais Trump favorablement pour l'une de ses réalisations. 54 % des électeurs se méfient de plus en plus des informations à caractère politique qui leur sont présentées.
  • 51 % des personnes interrogées ont des doutes sur le Parti démocrate et disent qu'il est pris au piège "entre la politique identitaire et le rôle de la victime".

Qui est Rasmussen Reports ?

Rasmussen Reports était - avec le Los Angeles Times et IBD / TIPP -  la seule agence de sondage qui a prédit l'élection de Trump. Après les élections, le rédacteur en chef de Rasmussen a écrit un article d'opinion dans lequel il était étonné de voir comment les médias avaient abordé la campagne électorale.

"Les médias ont toujours donné une image déformée de la campagne et la plupart des bureaux de vote ont renforcé cette image. La controverse était toujours à l'ordre du jour et la plus grande partie était dirigée contre le candidat républicain Donald Trump. De nombreux médias -  le New York Times en tête - ont déclaré que Hillary Clinton avait gagné jusqu'à la veille des élections. Trois sondages quotidiens - y compris Rasmussen - ont donné une image beaucoup plus précise".

Après l'élection, l'American Research Group a assigné la première placé au Rasmussen Reports dans un classement qui hiérarchisait les résultats pré-électoraux de 25 bureaux de vote pour l'élection présidentielle.

Sur le même sujet :