Cover image

© EPA-EFE/Abir Sultan

Politique

Les Palestiniens utilisent maintenant des préservatifs pour lutter contre Israël

Dans la bande de Gaza, les préservatifs sont la dernière arme utilisées par les Palestiniens contre Israël. Le contraceptif est utilisé comme ballon pour envoyer des bombes incendiaires ou d'autres explosifs à la frontière israélienne. L'intention est de mettre le feu aux champs ou aux réserves naturelles sur le territoire israélien. Le gouvernement israélien reconnaît que ces bombes improvisées ont déjà causé des dégâts considérables.

Les Forces de Défense Israélienne (FDI) éprouvent de grandes difficultés à combattre ces armes rudimentaires mais particulièrement efficaces. Selon l'armée israélienne, le Hamas, qui contrôle la bande de Gaza, ne fait pas assez d'efforts pour endiguer ces pratiques et les soutient. "Ce ne sont pas des jouets, ce sont des armes destinées à tuer et à infliger des dégâts", a déclaré le porte-parole des FDI, le lieutenant-colonel Jonathan Conricus.

Vent côtier

Depuis plusieurs mois, les Palestiniens utilisent des cerfs-volants, des ballons et des préservatifs envoyés vers Israël, en espérant que le vent de la côte méditerranéenne propulsera les projectiles à la frontière israélienne. Selon les autorités israéliennes, environ 2.500 hectares de terres auraient été détruits par les centaines d'incendies provoqués par ces engins volants.

Selon les pompiers israéliens, certains incendies ont duré dix heures, détruisant des récoltes à grande échelle et tuant de nombreux animaux. Un plus petit nombre de projectiles contenait de petits explosifs, mais ceux-ci n'auraient causé aucun dommage grâce aux avertissements des autorités. Dans un premier temps, l'armée a utilisé des drones et d'autres solutions de haute technologie avec l'espoir d'obtenir des résultats positifs. Toutefois, chaque jour, les cerfs-volants et les ballons continuent d'arriver.

Soutien du Hamas

Récemment, l'armée s'est tournée vers la dissuasion en tentant de ne pas arrêter les appareils aéroportés eux-mêmes, mais en essayant de convaincre les Palestiniens de cesser de les lancer. Au cours des deux dernières semaines, les FDI ont commencé à tirer des coups de semonce. Cette tactique n'a pas donné de résultats, l'armée israélienne s'est concentrée sur le groupe terroriste du Hamas, qui dirige Gaza, en effectuant des raids sur ses positions. 

Le ministère de la Défense a également menacé de limiter l'approvisionnement en hélium dans la bande de Gaza, qui est censée être utilisée pour le fonctionnement de l'imagerie par résonance magnétique dans les hôpitaux. "Ces pratiques ont peut-être commencé spontanément, mais lorsque le Hamas a vu les dégâts causés du côté israélien, il a pris cet effort offensif sous son contrôle et à commencer à le promouvoir activement", a encore déclaré Conricus. 

Malgré la culture conservatrice de la bande de Gaza, en particulier sous la bannière du Hamas islamiste, les préservatifs sont disponibles à grande échelle dans les pharmacies locales.

Lire aussi