Cover image

© epa

Politique

Sommet USA-Corée du Nord : rien de neuf au programme

L'accord entre le président américain Donald Trump et le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un a enfin été signé. Mais il ne contient rien qui n'ait pas déjà été promis auparavant.

Kim Jong-un et Donald Trump ont décidé de faire table rase du passé et de laisser derrière eux leurs querelles pour ouvrir la voix à une phase de paix et de bonne entente diplomatique. Après plusieurs heures passées en privé, les deux hommes ont signé un accord historique ce mardi 12 juin.

Le président américain a fait état d'un "document très important", estimant que cette réunion leur avait permis de faire "beaucoup de progrès". Trump a ajouté que le processus de dénucléarisation était en marche mais il n'a pas livré beaucoup plus d'informations sur la teneur de leur accord.

Dans l'accord qui a été transmis aux journalistes par la suite, il est indiqué que la Corée du Nord allait se concentrer sur la dénucléarisation de la péninsule coréenne en échange de garanties de sécurité. Comme la plupart des points repris dans l'accord, c'est un élément que le pays avait déjà promis auparavant. Une absence de nouveauté qui désole un certain nombre d'experts de la Corée du Nord. "C'est encore pire que ce que la plupart des sceptiques imaginaient", écrit ainsi l'expert coréen Robert Kelly (voir tweet ci-contre).

Voici les points repris dans l'accord, rapporté par l'AFP:

  • Les Etats-Unis et la RPDC (République populaire de la Corée du Nord ndlr) s'engagent à établir de nouvelles relations entre les Etats-Unis et la RPDC conformément au souhait de paix et de prospérité des peuples des deux pays.
  • Les Etats-Unis et la RPDC uniront leurs efforts pour construire un régime de paix durable et stable sur la péninsule coréenne.
  • Réaffirmant la déclaration de Panmunjom du 27 avril 2018 (publiée lors d'un sommet intercoréen, ndlr), la RPDC s'engage à travailler vers la dénucléarisation complète de la péninsule coréenne.
  • Les Etats-Unis et la RPRC s'engagent à retrouver les dépouilles des prisonniers de guerre et portés disparus au combat, y compris le rapatriement immédiat de ceux qui sont déjà identifiés.

Déjà lu?