Cover image

© Unsplash/Andreea Chidu

Science

L'insomnie pourrait être principalement dans votre tête

Même lorsqu'elles ont passé plusieurs heures au lit pendant la nuit, certaines personnes ont souvent l'impression de ne pas avoir beaucoup dormi. Cependant, le problème est souvent principalement dans la tête de la personne, indiquent plusieurs témoignages de divers experts du sommeil.

Cependant, selon eux, cela signifie également que l'individu a également les outils nécessaires pour s'attaquer au problème. Selon les scientifiques, il est crucial que les personnes ne laissent pas leur vie être contrôlée par ce problème.

Problème complexe

"Des études antérieures ont montré que les patients souffrant d'insomnie semblent endormis, les yeux fermés et que leur cerveau se trouve dans un schéma de sommeil caractéristique", explique le psychologue et chercheur sur le sommeil, Daniel Kay. "Cependant, il existe un problème crucial. Vous les réveillez et ils vous disent qu'ils étaient éveillés mais qu'ils ont l'impression de ne pas avoir beaucoup dormi, même lorsqu'ils sont au lit depuis des heures. Mais, en réalité, le problème est plus complexe. Même si le cerveau est en mode de sommeil, un certain nombre d'éléments peuvent encore être perçus consciemment."

Selon Daniel Kay, il est possible d'être conscient même pendant que notre cerveau est en train de dormir. Selon ses nouvelles recherches, publiées dans la revue Sleep, les processus impliqués dans la réduction de conscience pourraient être altérés chez les personnes souffrant d’insomnie.

"C'est ce que je vois tous les jours", explique David Cunnington, médecin du sommeil et cofondateur de Sleep Hub. Selon Cunnington, les personnes supposent qu'il existe une relation étroite entre le sommeil et ce qui se passe psychologiquement. Donc, si les personnes sont conscientes des bruits et des choses autour d'elle, elles pensent qu'elles dorment légèrement ou qu'elles ont un sommeil de mauvaise qualité."

"Mais bien que nous puissions penser que la seule manière de bien dormir est d'être complètement inconscient, il est normal d'être conscient des entrées sensorielles telles que l'ouïe, pendant certaines phases du sommeil." Selon David Cunnington, le cerveau ne dort pas comme une seule unité, mais il est en fait constitué de nombreux systèmes différents.

Épuisement

"Il est normal pendant le sommeil d'avoir certaines parties du cerveau en état de sommeil alors que d'autres parties du cerveau restent éveillées. Les mères sont ainsi en mesure de répondre presque immédiatement au cri de leur enfant et par ailleurs, d'autres bruits de la nuit peuvent être également incorporés dans nos rêves." En outre, selon le médecin du sommeil, une autre raison pour laquelle les insomniaques croient qu'ils dorment mal est qu'ils ont tendance à sous-estimer à quel point ils ont besoin de sommeil. Cunnington et son équipe ont constaté que les personnes qui souffraient d'insomnie dormaient en moyenne deux heures de plus par nuit que ce qu'elles pensaient.

Cependant, l'un des points les plus compliquées de l'insomnie n'est pas le manque de sommeil en soi, mais bien l'épuisement profond dont vous souffrez le lendemain. "Heureusement, il existe des moyens d'atténuer cette fatigue", explique le Dr Cunnington. "L'attitude joue un rôle essentiel. Il est important de briser le cycle de pensée négative sur le sommeil. Cela peut vous aider à vous sentir moins fatigué le lendemain."

Selon la psychologue Sharon Draper, nous sommes ce que nous pensons. "Si nous pensons que nous sommes fatigués toute la journée, nous nous sentirons certainement comme tel toute la journée." Selon la spécialiste, il est nécessaire de remplacer ces pensées négatives par des affirmations, par des choses réalistes sur la manière dont vous traversez la journée et de vous rendre compte que le repos est tout aussi vital que le sommeil.

Arrêter de se dire que l'on est fatigué aide aussi à affronter le lendemain car cela permet de maintenir les routines habituelles. Si votre niveau d'énergie baisse, la psychologue suggère de faire des micro-pauses pour vous ressourcer sans avoir recours au sucre ou à la caféine. "Prenez l'air, buvez un verre d'eau ou faites une promenade rapide."  

Lire aussi