Cover image

© EPA-EFE/Juan Carlos Torrejón

Economie

Le pays le plus riche d'Afrique se porte mieux que la Pologne, le Chili et le Brésil

La Guinée équatoriale mène des pourparlers afin de vendre l'approvisionnement en gaz naturel liquéfié (GNL) de son projet Punta Europa à des compagnies pétrolières indépendantes et étatiques ainsi qu'à des négociants à partir de 2020. Actuellement, le gouvernement reçoit 12,5% de royalties sur la production de GNL que Royal Dutch Shell a dans le pays. Toutefois, le pays souhaite augmenter cette part à 50%. Une telle opération ne ferait qu'accroître les revenus de ce pays africain et de son président Teodoro Obiang Nguema Mbasogo.

La Guinée Equatoriale est non seulement le pays le plus riche d'Afrique (en termes de PIB par habitant divisé par la population) avec un PIB de 14,3 milliards de dollars, mais se classe également au 38ème rang mondial, un niveau plus élevé que des pays tels que le Chili, le Brésil et la Pologne.

Exploitation forestière

Des petits États comme Monaco ou le Qatar sont connus dans le monde entier pour leur richesse. Cependant, on sait beaucoup moins de choses sur la Guinée équatoriale, une nation hispanophone d'un peu moins de 800.000 habitants, mais dont la richesse est énorme. Près de 60% des terres de Guinée équatoriale sont couvertes d'arbres et l'exploitation forestière (légale et illégale) est depuis longtemps la l'activité économique la plus importante du pays. Cependant, avec la découverte de pétrole au milieu des années 1990, la Guinée équatoriale a connu une période de prospérité exceptionnelle. La foresterie représente à peine 5% du revenu total du pays.

La Guinée équatoriale est devenue le troisième exportateur de pétrole le plus important d'Afrique grâce à une étroite collaboration avec la société américaine Exxon Mobil, explique le site d'informations Ozy. "Mais personne ne sait vraiment de combien de revenus pétroliers dispose le pays. Le président Teodoro Obiang Nguema Mbasogo refuse de divulguer ses revenus." On sait que ce dernier possède une série de villas et d'hôtels particuliers sur la Côte d'Azur et au Cap. Son fils, Teodoro "Teodorin" Nguema Obiang Mangue, rappeur et play-boy, est vice-président du pays. Toutefois, il est davantage connu pour son goût de la fête que pour ses activités politiques.

États-Unis

"Teodorin a passé une année dans un cours d'anglais langue seconde à l'Université Pepperdine, où il a accumulé plus de 50.000 dollars en factures d'hôtels et de restaurants avant de décrocher", explique Ozy. Il possédait en outre une villa de 30 millions de dollars en bord de mer à Malibu et autre à Bel Air. Teodorin détient également le label de musique TNO Entertainment. Les États-Unis considèrent toujours cette mini-nation comme un allié. "On peut imaginer que le pétrole tient un grand rôle dans ce soutien car il est produit par des compagnies américaines", souligne déclare Tutu Alicante, responsable de l'organisation de défense des droits de l'homme EG Justice.

Selon Ozy, cependant, des problèmes considérables pourraient survenir lorsque Teodorin s'emparera inévitablement du trône de son père. "Il n'a peut-être pas oublié la fois où les Etats-Unis lui ont pris ces jouets", indique le magazine. Teodorin a été accusé par le département américain de la Justice de plusieurs transactions frauduleuses. Il a été condamné à une amende de 60 millions de dollars. Mais finalement, le fils du président, qui possède également une flotte de voitures sportives de luxe et un jet d'affaires, a payé 30 millions d'amende et plusieurs de ses villas ont été saisies.

Lire aussi