Cover image

© EPA

Tech

Tesla pose ses valises en Belgique

Après les Etats-Unis et l'Australie, Tesla arrive en Europe. Et plus précisément en Belgique, où l'entreprise a installé 140 batterie PowerPacks pour équilibrer le réseau électrique européen.

Tesla, ce ne sont pas que les voitures électriques et les projets dingues d'Elon Musk. Son domaine de prédilection? Produire des batteries et s'impliquer dans le marché de l'énergie. Avec ses PowerPacks, Tesla stocke de l'énergie pour la revendre aux entreprises et aux acteurs du marché de l'énergie. Après l'Australie et les États-Unis, c'est donc assez naturellement que l'entreprise a décidé de poser ses batteries en Europe et précisément à Terhill, en Belgique, dans la région flamande.

Le but? Équilibrer le réseau électrique européen "100 fois plus vite que les centrales à combustibles fossiles", a tweeté Tesla.


Centrale électrique virtuelle 

Tesla a construit 140 PowerPacks et un groupe d'onduleurs Tesla qui donnent ensemble une puissance totale de 18,2 MW, écrit le site spécialisé Electrek. Ces batteries seront utilisées comme une centrale électrique virtuelle pour l'équilibrage des réseaux en Europe. Soit créer un mécanisme permettant de répondre aux éventuels déséquilibres entre production et consommation sur les réseaux électriques européens.

Tesla s'est associé à Restore, un agrégateur de réponse à la demande, pour construire le système et offrir des services d'équilibrage ("grid balancing") aux gestionnaires de réseau de transport européens. Au lieu d'utiliser des générateurs de gaz et des turbines à vapeur pour compenser les pertes de puissance sur le réseau, les batteries de Tesla sont chargées en cas de surconsommation puis déchargées lorsque le besoin de puissance augmente.

Un projet similaire devrait bientôt voir le jour en Grande-Bretagne.

Voilà ce que cela donne en vidéo

A lire aussi