Wences Casares, Xapo's CEO
Wences Casares, CEO de Xapo

© Getty Images/Steven Jennings

Economie

Comme toute monnaie, le Bitcoin a sa (crypto-)banque: Xapo

Xapo, une entreprise qui évolue autour du bitcoin, conserve une valeur estimée à 10 milliards de dollars (environ 8,3 milliards d'euros) au travers d'un vaste réseau de coffres-forts de haute sécurité.

En effet, les détenteurs de bitcoin, devenus récemment millionnaires, voir milliardaires grâce à la flambée des cours, sont désormais la cible des pirates, cambrioleurs ou kidnappeurs qui tentent de leur dérober leur fortune. “Les histoires de pirates parvenant à accéder aux comptes, y compris les plus sécurisés, sont légion, et il est ironique qu’il faille déployer des méthodes similaires à celles des banques pour conserver les cryptomonnaies en sécurité”, écrit Quartz.

Des coffres-forts dignes des repaires des méchants de James Bond

Xapo se donne pour mission de conserver leurs avoirs en toute sécurité, dans des coffres dont les emplacements sont tenus secrets, et l’accès, hautement contrôlé. Comme des coffres-forts de banque classiques, ces coffres sont fortement protégés : contrôles d’identité, prise de photo et d’empreintes digitales de toute personne souhaitant y avoir accès, murs épais, portes blindées…(La vidéo ci-dessous montre l’un de ces coffre-forts en Suisse, établi dans un ancien bunker de l’armée suisse construit pendant la guerre froide et conçu pour résister à une bombe atomique).

Pas de "monnaie", seulement des clés cryptographiques

Ils ne stockent pas à proprement parler des bitcoins, mais les clés cryptographiques privées qui doivent être couplées avec des clés publiques pour accéder au solde des bitcoins conservés sur le réseau du bitcoin. En clair, toute personne ayant accès à l’une de ces clés privées peut s’emparer du stock de bitcoin qu’elle représente.

3 sources auraient confié à Bloomberg que ce réseau de coffres recèlerait 10 milliards de dollars (environ 8,3 milliards d’euros), soit 7 % du stock mondial de bitcoin. Ce chiffre est loin d’être anodin, car il implique que les coffres de Xapo - une startup âgée de seulement 4 ans - détiendraient plus de valeur que 98 % des 5 670 banques des Etats-Unis.

La « forteresse » se compose de plusieurs « chambres froides » dans lesquelles on trouve des serveurs cryptés. Ils sont reliés à des appareils non connectés à Internet pour éviter toute intrusion malveillante.

“Le Patient Zero” du Bitcoin à la Silicon Valley

Xapo a été fondée par Wences Casares (notre photo), un entrepreneur des FinTech argentin qui a acquis sa fortune grâce à une poignée de start-ups, notamment Patagon, un site de services financiers qu'il a revendu pour 529 millions de dollars (environ 442 millions d'euros) en 2000.

Dans l'actionnariat de départ de Xapo, qui a été créée en 2014, on trouve également Reid Hoffman, le cofondateur de LinkedIn. Ce dernier, qui est convaincu que le bitcoin est voué à un brillant avenir, parce qu’il s’agit d’une technologie “qui a le potentiel d’être massivement disruptive”, surnomme Casares “le Patient Zero” du Bitcoin à la Silicon Valley. En effet, “le Patient Zero est la première infection d’une contagion virale”, explique-t-il.

Xapo ne conserve aucune autre monnaie virtuelle que le bitcoin. Casarès est en effet convaincu que le bitcoin sera la seule monnaie virtuelle à s'imposer à l'avenir.

Sur le même sujet :